HOME Back

Use the

Planning a Trip to Japan?

Share your travel photos with us by hashtagging your images with #visitjapanjp

None None

HISTOIRE Immersion à Mie : Découvrez l’Histoire et la Culture de Mie à travers des Expériences tout en Interagissant avec les Habitants

  • ACCUEIL
  • Histoires et guides
  • Immersion à Mie : Découvrez l’Histoire et la Culture de Mie à travers des Expériences tout en Interagissant avec les Habitants

En plus de vous dévoiler tous les charmes des activités locales et durables qui vous permettront de profiter d'une expérience touristique au cœur de l'Histoire et des traditions japonaises, nous vous emmenons à la rencontre des habitants de la région pour en apprendre davantage sur les expériences uniques que peuvent offrir la préfecture de Mie.

Visite spirituelle aux 48 chutes d'Akame et découverte du ninjutsu Iga-ryu

Aventurez-vous au cœur du sentier des 48 cascades d'Akame, le terrain d'entraînement des ninjas Iga-ryu, pour en apprendre davantage sur l'histoire et la culture de Mie. C'est dans cette étendue de 3,3 km de vallée abritant de nombreuses cascades, que les ninjas perfectionnaient leur habileté au combat. Quelle que soit la saison de votre visite, vous serez émerveillé par la beauté et les richesses naturelles dont ce lieu regorge ; des fleurs de cerisier au printemps, de la végétation luxuriante en été, du feuillage vibrant d'automne et des cascades gelées en hiver, c'est un endroit idéal pour les randonnées et les promenades dans la nature. Bien que le nom suggère de pouvoir observer 48 cascades sur le sentier, ce n'est pas exactement le cas ("48" est un nombre utilisé en japonais pour signifier "beaucoup" !). Un des atouts qui font la particularité des 48 chutes d'eau d'Akame est son eau claire, voire immaculée. Vous trouverez plusieurs points d'observation tout le long du chemin, chaque chute d'eau possèdant son propre charme. Certaines sont hautes, d'autres plus étroites, d'autres encore sont larges et cascadent avec de l'écume d'un blanc pur. Les doux sons des rivières et des ruisseaux environnant vous laisseront avec une paix intérieure.

Retrouvez également le "ECO Tour to Strike Yourself by the Waterfall" (littéralement l'éco-tour pour vous laisser frapper par les chutes d'eau), où des activités liées aux chutes sont proposées aux visiteurs des cascades de Dainichi. Ce lieu est réputé pour ses chutes d'eau fantômes, rarement visité. Une des activités proposées est une expérience fantastique au cours de laquelle les visiteurs sont invités à fermer les yeux et à se laisser frapper par les chutes, qui coulent doucement comme des fils de soie sur la peau.

Les 48 chutes d'eau d'Akame

Cette région paisible au cœur de la préfecture de Mie, entourée de ses petites villes et ses terres agricoles nichées dans les montagnes, est aussi historiquement le foyer des célèbres ninja du Japon. C'est ici que l'école de ninjutsu Iga-ryu a développé ses mystérieuses tactiques. Les ninjas se sont aventurés dans tout le pays en tant qu'espions pour les seigneurs de guerre samouraïs.

Les arts furtifs du ninjutsu sont encore bien vivants. Si vous souhaitez vous plonger dans la vie des ninjas, venez explorer les forêts reculées de l'ouest de Mie où ils avaient pris domicile.

La ville d'Iga est un excellent point de départ pour découvrir l'histoire de ces guerriers de l'ombre. Le musée ninja d'Iga-ryu possède une “maison ninja” comprenant des mécanismes de ninja, ouverte à l'exploration. Sans oublier que vous pourrez également assister aux démonstrations des techniques de maîtres du ninjutsu et tester vos propres aptitudes de guerrier en lançant des armes de ninja tranchantes.

Musée Ninja Iga-ryu

Découvrez la campagne culture japonaise à travers un séjour à la ferme

Outre la vie mystérieuse des ninjas, apprenez à connaître la vie des habitants de Mie grâce à un séjour à la ferme proposé par le Conseil Municipal de Taiki pour le Développement Régional. Le village de Taiki est constitué de 8 000 habitants et situé dans le centre-sud de la préfecture de Mie. Le village est réputé pour son climat tempéré, la richesse et la beauté de son environnement naturel ainsi que son industrie agricole et de pêche. L'organisation à but non lucratif "Taiki, meilleur village natal du Japon" organise des programmes pour les personnes souhaitant faire l'expérience de la vie rurale au Japon. Voici un aperçu de ce qui vous attend dans ce programme : vous logerez dans une maison restaurée à partir d'une ancienne maison, où seul un couple peut séjourner par jour. Pour les activités, vous vous essayerez à la récolte de légumes. Selon la saison, vous trouverez dans les champs des cacahuètes, des concombres et d'autres légumes cultivés au grand air pur du village de Taiki. Nous parions que le goût des légumes que vous récolterez par vous-même sera d'autant plus exceptionnel. Also you can try making sukiyaki with Matsusaka beef. First, you will chop the firewood with the help of your host. The firewood is soft and easy to chop even for women. Next, you will cook rice in a traditional kamado. You put the wood in the kamado and start a fire. You will adjust the heat by blowing air into the fire from time to time with the assistance by your host. Cooking rice the traditional Japanese way is an exciting experience. While the rice is cooking, you will make sukiyaki with Matsusaka beef.
It is considered a top-tier beef and one of the three best beef in Japan and in fact it is produced in Taiki town, Matsusaka city. The fine marbling of fat in the red meat has a low melting point, creating a soft tender texture. In this sukiyaki making experience, you can also choose Nanaho beef, which is known as one of the most premium Matsusaka beef.
As a dessert how about trying to make ‘Nabemochi', which is a local sweet of Mie Prefecture? First you make soybean flour by grounding soybeans with a stone motar. Next you put yomogi (mugwort) in rice cake, wrap sweet bean paste with the rice cake and cover it with soybean flour. You can experience to blend into the Japanese countryside and feel the traditional lifestyle of the Japanese people at the farm.

Pour le repas, vous pourrez vous initier à la préparation de sukiyaki à base de bœuf Matsusaka. Vous partirez tout d'abord chercher du bois de chauffe avec l'aide de votre hôte. Le bois est tendre et facile à couper, même pour les femmes. Vous aurez l'occasion d'utiliser un kamado traditionnel pour la cuisson du riz : avec l'assistance de votre hôte pour chaque étape, vous placerez le bois et veillerez à la bonne cuisson du riz, ajustant le feu en soufflant dessus de temps en temps. La cuisson du riz au kamado est une expérience d'immersion unique. Pendant que le riz cuit, vous préparerez un sukiyaki en utilisant du bœuf Matsuzaka, considéré non seulement comme une viande de luxe mais également comme l'une des trois meilleures viandes de tout le Japon. Malgré son appellation, le bœuf de Matsuzaka est en réalité un produit originaire du village de Taiki. La fine marbrure de graisse dans sa viande rouge possède un point de fusion bas, contribuant à donner une texture douce et tendre. Vous pourrez apprécier le sukiyaki maison en choisissant le bœuf Nanaho, connu pour être l'une des meilleures coupes de bœuf Matsusaka.

En dessert, une nouvelle expérience culinaire vous attend : la fabrication du nabemochi, gâteau originaire de la préfecture de Mie. Pour sa confection, il est nécessaire de travailler les graines de soja avec un mortier en pierre pour obtenir de la farine de soja. Le gâteau de riz est ensuite rempli de yomogi (armoise) puis enveloppé de pâte de haricots doux pour enfin être recouvert de farine de soja. Le temps que vous passerez dans cette ferme sera sans aucun doute une expérience d'immersion unique au mode de vie traditionnel des campagnes japonaises.

Séjour à la ferme

Interagissez avec les habitants locaux pour en apprendre davantage sur les activités florissantes ancrées dans l'histoire d'Ise-Shima

L'essence d'un lieu est liée à la vie quotidienne des gens qui perpétuent son histoire et ses traditions. Dans "Oharai-machi", qui se situe devant la porte torii du sanctuaire d'Ise (à l'intérieur du sanctuaire), vous pouvez rencontrer les personnes qui contribuent à préserver les traditions et la spiritualité de la région. Tout en explorant ce quartier animé, arrêtez vous pour déguster des friandises locales comme l'"akafuku" (un gâteau à base de pâte de haricot rouge et de riz mochi") et l'Ise Udon, des nouilles de blé épaisses servies sans bouillon. À mi-chemin de l'Oharai-machi, vous vous retrouverez dans "Okage-Yokocho", où vous pourrez profiter de diverses boutiques de souvenirs et de restaurants dans une ambiance recréée pour ressembler à la fin des années 1800. Depuis l'époque d'Edo (1603 à 1867), des visiteurs venant des quatre coins du Japon se rendent en pèlerinage au sanctuaire d'Ise Jingu. Aujourd'hui encore, le sanctuaire d'Ise, dédié à la déesse du soleil Amaterasu, est considéré comme le plus important de tous et la plupart des Japonais aspirent à le visiter. Le nom “Okage-Yokocho” traduit parfaitement de l'atmosphère qui y règne, formé à partir du terme « Okage » signifiant « reconnaissance », exprime ce sentiment de gratitude des habitants envers la nature et les richesses qui entoure Okage-Yokocho.

Les « Ama », pêcheuses sous-marines en apnée ou littéralement « femmes de la mer », constituent un patrimoine inestimable pour la préfecture de Mie. Leur technique de plongée utilisée pour pêcher les fruits de mer a été transmise de génération en génération, et ce depuis plus de 2000 ans. Leurs techniques de plongée pratiquement inchangées depuis plus de 2000 ans font l'objet de légendes. On retrouve les plongeuses Ama dans la préfecture de Mie, principalement autour de Toba.

Elles collectent des ormeaux, des concombres de mer, des poulpes, des oursins et d'autres fruits de mer en plongeant avec peu d'équipement. Les plongeuses Ama pratiquent tout en protégeant l'environnement, évaluant chaque prise et en ne récoltant que le strict minimum afin de ne pas épuiser les ressources maritimes. Ils sont l'incarnation même de la durabilité. En outre, les fruits de mer collectés par les Ama continuent d'être donnés en guise d'offrande aux divinités du sanctuaire d'Ise.

La culture des plongeuses Ama perdure encore de nos jours. Pour éviter que leurs cheveux ne tombent sur leur visage, certains portent un couvre-chef sur lequel sont cousus des symboles. Par exemple, le symbole "seiman" est une marque en forme d'étoile pouvant être dessiné d'un seul trait, sans levé de stylo, mais également le "dorman", une marque en forme de treillis, qui symbolise une prière pour une pêche sûre et pour éloigner les mauvais esprits.

Dans les cabanes ostréicoles de Hachiman Kamado et Satoumi-an, vous pourrez non seulement déguster des fruits de mer frais tels que des huîtres et de l'Ise-ebi grillée préparées devant vous, mais vous pourrez également faire la connaissance d'une Ama et assister à une démonstration de plongée en apnée. Que diriez-vous pour l'occasion d'enfiler un équipement traditionnel et vous faire photographier en compagnie d'une plongeuse Ama ?

Oharai-machi

Okage-Yokocho

Cabane de plongeuse Ama à Hachiman-kamado

Satoumi An, où l'on peut trouver les plongeuses Ama

Découvrez le processus de fabrication d'un sabre de samouraï et admirez les merveilles de la nature le long de la rivière Choshi

En plus du pèlerinage le long du Kumano Kodo Iseji, ancien chemin sacré inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, vous pourrez également visiter l'atelier d'un forgeron et écouter des récits sur l'histoire et le processus de fabrication des célèbres sabres japonais Le processus de fabrication des sabres japonais requiert des connaissances dans le pliage et le forgeage. Pour la conception d'un sabre, le Tama-hagane (littéralement le “sable de fer”) est d'abord chauffé, battu puis étiré à de nombreuses reprises avant d'être trempé pour refroidir le fer. Il s'agit d'une expérience unique et inoubliable. Au Japon, obtenir le titre officiel de forgeron de sabre est loin d'être facile, par ailleurs, il nécessite une agrégation par l'Agence pour les affaires culturelles. Le forgeron Kenichiro Kakutani a décidé de devenir forgeron de katana une fois ses études secondaires terminées. Il est l'un des rares forgerons de sabres en activité au Japon aujourd'hui et le premier de son domaine venant de la préfecture de Mie à recevoir l'approbation de l'Agence pour les affaires culturelles en 14 ans.

Dans la région est de Kishu, se trouve une charmante rivière appelée Choshi. Avec une longueur totale de seulement 17 km, elle ne constitue qu'une fraction du plus grand fleuve du Japon, mais sa beauté réside dans le paysage naturel qui l'entoure et la qualité de son eau. On dit que c'est l'une des rivières aux eaux les plus claires du Japon avec une visibilité allant jusqu'à trois mètres de profondeur. En séjournant dans un chalet du Camp Inn Kaisan ou en campant sur les rives de la rivière Choshi, vous pourrez profiter pleinement de la beauté naturelle de la rivière.

Site du patrimoine mondial, col Kumano Kodo Umakoshi.

Visites d'ateliers de fabrication d'épées

La rivière Choushi

« Camp Inn Kaisan Cottages », campings sur la montagne de la mer

Comment accéder à la préfecture de Mie

Vous pouvez vous rendre à Mie via 2 aéroports : l'aéroport international du Chubu (Centrair) et l'aéroport international du Kansai. Des trains express limités sont également disponibles depuis Osaka, Kyoto, et Nagoya, à moins que vous ne préfériez voyager en train à grande vitesse Shinkansen via Nagoya ou en bus de nuit.

Vous aimerez aussi…

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages