Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

Visa Information Visa Information

Informations relatives au visa

Les visiteurs étrangers devront présenter un passeport valide pour toute la durée de leur séjour et tous les visiteurs seront dans l'obligation de respecter les conditions de leur visa. Consultez ci-dessous les questions fréquemment posées concernant l'obligation de visa au Japon.

Ai-je besoin d'un visa pour venir au Japon ?

Les citoyens des 68 pays autorisés à voyager au Japon à des fins de tourisme, dont Hong Kong, la Corée du Sud, Singapour, l'Australie, la Nouvelle-Zélande, le Canada, les États-Unis, le Royaume-Uni et la quasi-totalité des pays européens, n'ont pas besoin de visa (application des règles et conditions ) et recevront une autorisation de séjour de courte durée à leur arrivée.

Les visiteurs des autres pays doivent faire une demande de visa au préalable. Cliquez ici pour vous rendre sur le site officiel du ministère des Affaires étrangères du Japon et obtenir plus d'informations.

Même si vous êtes citoyen d'un pays qui ne nécessite pas de visa, vérifiez malgré tout les règles officielles d'obligation de visa du Japon car elles sont parfois modifiées.

La législation japonaise exige que tous les visiteurs étrangers de courte durée justifient d'un voyage à venir au départ du Japon.

Tous les visiteurs de courte durée sont photographiés et leurs empreintes relevées à leur arrivée. Pendant leur séjour, ils doivent avoir leur passeport avec eux en permanence.

Il est formellement interdit de travailler ou d'exercer des activités rémunérées avec un visa de courte durée.

Combien de temps puis-je rester au Japon sans visa ?

Les lois japonaises relatives à l'immigration attestent que les ressortissants des 68 pays en voyage au Japon peuvent séjourner jusqu'à 90 jours sans visa :

Séjours de 15 jours maximum : Brunei, Indonésie, Thaïlande

Séjours de 30 jours maximum : Émirats arabes unis

Séjours de 90 jours maximum : tous les autres pays et régions

À condition que les visiteurs aient un passeport valide pour toute la durée du séjour et n'exercent aucun travail, ni aucune activité rémunérée.

Les citoyens de ces 68 pays détenant plus de 30 millions de yens d'économies sont autorisés à rester au Japon pendant un an, à des fins touristiques ou de loisirs, conformément au programme longue durée (le Longer Stays Program). Si le conjoint du demandeur n'est pas déclaré comme voyageur accompagnateur et souhaite séjourner séparément, conformément à ce programme, le demandeur et son époux·se doivent avoir plus de 60 millions de yens d'économies. Les enfants ne peuvent pas être considérés comme accompagnateurs et sont soumis à d'autres règles. Avant de venir au Japon, vous devez avoir obtenu tous vos visas : cliquez ici pour plus d'informations.

Les ressortissants autrichiens, allemands, irlandais, liechtensteinois, mexicains, suisses et britanniques peuvent prolonger leur séjour de 90 jours. Faites en la demande auprès de l'Office japonais de l'immigration le plus proche avant l'expiration des 90 premiers jours et payez les quelques frais de traitement. Cliquez ici pour consulter le site de l'Office japonais de l'immigration et obtenir plus d'informations.

Je veux travailler au Japon. Comment faire une demande de visa de travail ?

Les ressortissants étrangers souhaitant travailler au Japon ont besoin d'un visa de travail adapté. Selon les règles relatives à l'obligation de visa au Japon, il est formellement interdit de travailler ou d'exercer des activités rémunérées avec un visa de courte durée ou de tourisme.

Les visas de travail sont classés en différentes catégories , en fonction de domaines professionnels bien définis, chacun nécessitant une expérience et des qualifications spécifiques.

Pour faire la demande de la plupart des visas de travail, une offre d'emploi au Japon est exigée.

Avant qu'un visa de travail ne vous soit délivré, votre employeur potentiel doit d'abord déposer un certificat d'éligibilité (Certificate of Eligibility, CoE) à l'Office japonais de l'immigration, qui devra l'approuver. Ce document constitue un processus de présélection permettant d'évaluer si les titulaires remplissent les conditions nécessaires pour être acceptés sur le territoire japonais et s'ils pourront être éligibles à l'obtention d'un visa.

Pour plus d'informations sur la marche à suivre pour faire sa demande de visa de travail, cliquez ici

Est-il possible d'obtenir un visa vacances-travail au Japon ?

Les citoyens argentins, autrichiens, canadiens, chiliens, danois, français, allemands, hongkongais, hongrois, islandais, irlandais, néo-zélandais, norvégiens, polonais, portugais, sud-coréens, slovaques, espagnols, taïwanais et britanniques peuvent tous faire cette demande.

Le visa vacances-travail permet un séjour initial de six mois sur le sol japonais, avec la possibilité de le prolonger de deux fois six mois. Le but de ce visa est de permettre de voyager, mais les titulaires d'un tel visa ont également la possibilité de travailler de manière ponctuelle, afin de compléter les moyens financiers dont ils disposent pour ce voyage.

Les conditions d'éligibilité varient en fonction de l'âge du demandeur et du nombre maximum de visas qui peuvent être délivrés par pays sur une année.

Cliquez ici pour obtenir plus d'informations sur le visa vacances-travail.

Comment obtenir un visa étudiant pour partir étudier au Japon  ?

Si vous êtes citoyen d'un des 68 pays avec lesquels le Japon a signé un accord général d'exemption de visa et que vous prévoyez d'étudier dans une école de langue japonaise pour moins de 90 jours, seul un passeport valide est requis.

Les personnes non citoyennes de ces 68 pays ou qui souhaitent étudier et/ou pratiquer le japonais pour une plus longue durée devront faire une demande de visa. Si vous souhaitez en savoir plus sur les études au Japon et sur la demande de visa adaptée à votre cas de figure, veuillez cliquer ici

Je souhaiter séjourner plus longtemps au Japon. Existe-t-il des programmes de plus longue durée ?

Tout à fait. Avec l'introduction du programme longue durée (Longer Stays Program) , il est désormais possible de rester au Japon jusqu'à un an. Pour en faire la demande, les ressortissants étrangers et les époux·se accompagnateur·trice·s doivent être originaires des pays/régions auxquels le Japon applique des mesures d'exemption de visa. Les enfants ne peuvent pas être considérés comme accompagnateurs. Vous devez avoir plus de 18 ans et disposer d'économies à hauteur de 30 millions de yens. Si le conjoint du demandeur n'est pas déclaré comme voyageur accompagnateur et souhaite séjourner séparément, conformément à ce programme, le demandeur et son époux·se doivent avoir plus de 60 millions de yens d'économies.

La souscription à une police privée d'assurance maladie de voyage couvrant le décès, les blessures et la maladie pendant toute la durée du séjour est requise. La période de séjour est de six mois. Cependant, elle peut être prolongée d'un an sur autorisation de prolongation de la période de séjour (délivrée une seule fois). Il faut d'abord obtenir un visa précisant les activités concernées auprès des ambassades ou des consulats japonais exerçant dans la juridiction du domicile du demandeur pour pouvoir entrer au Japon.

Les ressortissants étrangers séjournant à moyen/long terme au Japon, y compris ceux soumis à ce programme, sont tenus d'effectuer toutes les procédures nécessaires en mairie. Pour plus d'informations, contactez le Centre d'information sur l'immigration. Un service multilingue est disponible.