Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

Temple Kenninji 建仁寺

Kennin-ji
Kennin-ji

Kenninji regorge de chefs d'œuvre d'art et de design japonais

Juste à côté de l'agitation des rues Hanamikoji et Shijo se trouvent le domaine du temple Kenninji. Il y fait bon se balader et les deux karesanui (jardins secs) sont un véritable havre de paix pour les visiteurs. Il est considéré comme le plus vieux temple zen de Kyoto.

À ne pas manquer

  • Les paravents dorés représentant le dieu du vent et le dieu du tonnerre
  • La procession de la boite à thé durant le mois de mai
  • Les jardins secs inspirés par une conceptualisation de l'univers

Comment s'y rendre

Pour atteindre le temple, vous devez prendre le train ou le bus au départ de la gare de Kyoto .

Au départ de la gare de Kyoto , vous pouvez prendre les bus suivants : le 100, le 12, le 46, le 202, le 206 et le 207 jusqu'à Gion.

La station de métro la plus proche est Gion-Shiko sur la ligne Keihan. Déambulez vers l'est dans la rue Shijo jusqu'à atteindre la rue Hanamikoji. Vous ne pouvez pas la manquer avec son salon de thé rouge vif qui fait l'angle. Descendez toute la rue Hanamikoji pour arriver à Kenninji qui se trouve juste derrière le théâtre.

Un lieu paisible à l'écart de l'agitation du centre-ville de Kyoto

Bien que le site de Kenninji date du XIIIe siècle, il ne reste que peu de vestiges de cette époque. Les bâtiments du temple originel furent détruits par le feu, comme la majorité de Kyoto.

Le Yatate-mon, également connu sous le nom de porte de la flèche, est une des plus vieilles structures de la ville. Son nom vient des traces encore visibles de la guerre Onin (1467-1477) qui réduisit la majorité de Kyoto en cendres.

Des chefs-d'œuvre artistiques

Le temple Kenninji regorge d'œuvres d'art et de design importantes. On y retrouve par exemple des peintures, des sculptures et un jardin zen.

L'une des pièces les plus reconnaissables que l'on peut y trouver est le magnifique paravent de Tawaraya Sotatsu sur lequel on peut voir Fujin, le dieu du vent, et Raijin, le dieu du tonnerre. Bien que ce soit une réplique, l'original étant stocké au musée national de Kyoto, elle n'en demeure pas moins spectaculaire. Les deux dieux sont représentés sur un fond en feuilles d'or.

N'oubliez pas de jeter un coup d'œil au plafond lorsque vous pénétrez dans la salle principale. Les dragons jumeaux qui y figurent sont bien plus récents, mais sont tout de même très impressionnants.

Découvrez l'origine du zen et de la dégustation du thé

Kenninji est intimement lié à deux des « géants » zen du Japon. Eisai, le moine qui introduisit le Japon au bouddhisme zen, et Dogen, qui fonda l'école zen Soto, fondèrent le temple.

Les deux hommes entreprirent un long et dangereux voyage vers la Chine au début du XIIIe siècle pour ramener le bouddhisme zen au Japon. Les deux hommes reposent dans le temple pour l'éternité.

Le bouddhisme zen insiste particulièrement sur la pratique de la méditation également connue sous le nom de zazen. Le zen est devenu bien plus qu'une simple philosophie. Il a influencé les arts, notamment celui de la cérémonie du thé dont les pratiquants sont à la recherche d'une beauté brute, imparfaite.

Les aristocrates et la classe guerrière s'approprièrent rapidement cette cérémonie, notamment Toyotomi Hideyoshi, le shogun sans pitié, qui ordonna la construction du salon de thé que l'on trouve sur le domaine du temple.

La procession de la boite à thé au mois de mai évoque le lien puissant reliant le temple à l'origine de la dégustation du thé au Japon.

L'histoire du thé est indissociable de l'histoire de Kenninji. Tous les arbustes Camellia sinensis, c'est-à-dire les théiers, présents dans les jardins du temple sont là pour vous en convaincre. La légende voudrait que ce soit Eisai qui a ramené les premières graines de théiers de Chine. Elles furent plantées à Uji, une ville située à une heure du centre de Kyoto qui cultive le meilleur thé vert du pays à ce jour.

Les premiers moines zen buvaient un thé vert appelé matcha. C'est un thé dont les feuilles ont été réduites en poudre et qui est très prisé de nos jours pour ses vertus sur la santé. À l'origine, le thé n'était pas bu par plaisir. Il était consommé dans un but médicinal et pour la caféine qui aidait parfois les moines à continuer leurs séances de méditation intensives.

Au mois d'octobre, le directeur de l'école du thé Urasenke vient rendre hommage à Eisai en déposant un bol de thé au pied de sa statue.

La conception zen

Les jardins secs sont inspirés de la célèbre peinture à l'encre représentant un cercle, un rectangle et un triangle du moine Sengai. Elle serait une conceptualisation de l'univers.

Prévoyez de rester au moins une heure au Kenninji pour y admirer des œuvres magnifiques et vous détendre dans le jardin zen.

Près de Temple Kenninji

Kennin-ji Histoire
Temple Kenninji Kyoto-shi, Kyoto-fu
Miyako Odori Festivals Et Événements
Spectacles De Danse Miyako Odori Kyoto-shi, Kyoto-fu
Gion Histoire
Gion Kyoto-shi, Kyoto-fu
Pontocho Manger Et Boire
Pontocho Kyoto-shi, Kyoto-fu
gion-hatanaka Séjour De Luxe
Gion Hatanaka
ishibekojiryugin Séjour De Luxe
Ishibe-Kouji Ryugin