HOME Back

Use the

Planning a Trip to Japan?

Share your travel photos with us by hashtagging your images with #visitjapanjp

Shonai Shonai

YAMAGATA Tsuruoka et Sakata Faites l'ascension de trois sommets sacrés, rencontrez une apprentie geisha et dégustez un saké primé

Faites l'ascension de trois sommets sacrés, rencontrez une apprentie geisha et dégustez un saké primé

Sise sur de grandes plaines près de la mer du Japon, la région de Shonai, située entre mer et montagnes, est une partie de Yamagata où le riz pousse en abondance, où des montagnes sacrées surplombent le paysage et où des traditions ancestrales perdurent.

Tsuruoka et Sakata vous réservent bon nombre de surprises, entre une croisière fluviale dans une gorge de montagne, trois pics rocheux associés aux étapes de la vie qui stimuleront votre envie de spiritualité, des expériences artistiques et culturelles inhabituelles, ainsi que l'un des meilleurs sakés au monde, produit à Oyama.

À ne pas manquer

  • L'aquarium de Kamo et ses méduses colorées
  • Une représentation de geisha au salon de thé Somaru Maiko

Comment s'y rendre

Tsuruoka et Sakata sont accessibles en train, en bus et en avion.

Pour se rendre à Tsuruoka, prenez la ligne JR Shinkansen Joetsu pour un trajet de 2 h de Tokyo à Niigata, puis prenez l'Inaho Limited Express pour un trajet 2 h depuis Niigata jusqu'à Tsuruoka.

ANA propose des vols d'une heure entre l'aéroport de Haneda à Tokyo et l'aéroport de Shonai. Des bus relient l'aéroport de Shonai aux centres-villes de Tsuruoka et de Sakata. La compagnie Shonai Kotsu propose un trajet en bus de nuit (durée : 8 h) depuis la gare de Shinjuku, la gare de Tokyo, la gare d'Akihabara et la gare d'Ueno, jusqu'à la gare de Tsuruoka et à la gare de Sakata.

Sillonnez des montagnes associées à la vie, à la mort et à la renaissance

Le Dewa Sanzan , l'un des lieux les plus sacrés du Japon, regroupe trois montagnes sacrées, chacune surmontée d'un sanctuaire à son sommet. Les montagnes mêlent traditions bouddhistes et shintoïstes. Le mont Haguro représente le présent et le mont Gassan, le plus haut, représente le passé. Le mont Yudono, représente lui le futur.

Le mont Haguro est le plus petit des trois et est accessible tout au long de l'année, même pendant l'hiver lorsque la région subit de fortes chutes de neige. Avec sa pagode à cinq étages classée trésor national et son sanctuaire doté de l'un des toits de chaume les plus épais du Japon, il s'agit d'un endroit idéal pour trouver la paix et la tranquillité, en vous promenant dans sa forêt de cèdres vieux de 350 à 600 ans.

 

 

Au mont Yudono, essayez-vous à la pratique des moines ascétiques des montagnes, en enfilant un vêtement religieux entièrement blanc, nommé shiro-shozoku, en participant à des ablutions dans une cascade et en marchant sur des charbons ardents.

Détendez-vous à l'aquarium de Kamo

Dans la ville de Tsuruoka se trouve l'aquarium de Kamo , peuplé de requins, de crabes, d'otaries et de bien d'autres créatures marines. Son véritable attrait est cependant sa collection impressionnante de méduses, qui a valu à Kamo une place dans le Livre Guinness des records.

Plus de 60 variétés de méduses évoluent dans des réservoirs rétroéclairés, créant une atmosphère visuellement séduisante et captivante. Si vous avez envie de goûter à quelque chose de nouveau, l'aquarium sert même de la glace à la méduse.

Un aperçu du Japon traditionnel au salon de thé Somaru Maiko

Le salon de thé Somaru Maiko reflète le luxe et l'ambiance d'une époque où Sakata accueillait les marins et les marchands qui voyageaient entre Yamagata et Kyoto. Il offre une expérience japonaise très traditionnelle, avec en vedette des maiko (des apprenties geisha) qui chanteront et danseront pour vous, tandis que vous dégusterez du thé vert et des wagashi, des confiseries japonaises.

Dégustez un saké primé

N'oubliez pas de faire escale à Tsuruoka, le quartier dans lequel le saké d'Oyama est produit et qui recèle pas moins de quatre distilleries de saké primées. Au début du mois de février, faites une dégustation de saké gratuite au festival du nouveau saké et des distilleries d'Oyama, qui célèbre le dernier brassin de la distillerie.

Histoire, culture et jardins à couper le souffle

Le musée des beaux-arts Honma, situé dans une vieille villa, fut la première galerie d'art d'après-guerre du Japon. Dégustez du thé vert japonais dans un cadre nippon traditionnel et admirez l'art contemporain et traditionnel.

Le sublime jardin paysager du musée, avec le superbe mont Chokai en toile de fond, a été désigné lieu de beauté pittoresque pour son harmonie visuelle entre les bâtiments et la nature.

 

 

N'oubliez pas de jeter un coup d'œil au musée de la photographie Ken Domon , qui expose quelque 70 000 clichés du photographe emblématique, surtout connu pour ses inspirantes photographies d'après-guerre.

À proximité de la ville de Yuza se trouve une autre attraction naturelle, l'étang Maru. L'étang est célèbre pour son eau vert émeraude, limpide et presque scintillante.

 

 

Gardiens de pierre et couchers de soleil spectaculaires à Juroku Raken Iwa

Le Juroku Raken Iwa , à Yuza, est une collection de 22 effigies bouddhistes de pierre dédiées aux personnes ayant péri en mer. Il y a 150 ans, des maçons les ont sculptées dans l'affleurement rocheux du bord de mer, à la demande d'un moine de la région. Ces moines de pierre, orientés vers la mer, souhaitent bon voyage et bonne fortune aux marins et aux pêcheurs du nord du Japon.

Par temps clair, on peut également apercevoir l'île de Tobishima, située à 40 kilomètres de là. Il s'agit également de l'un des meilleurs endroits de la préfecture pour profiter du coucher du soleil sur la mer du Japon.



* Les informations sur cette page sont susceptibles d’être modifiées en raison de la pandémie de COVID-19.

Recommandé pour vous

Ginzan Onsen
Yamagata
echizen ono castle
Fukui

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages