HOME Back

Use the

Planning a Trip to Japan?

Share your travel photos with us by hashtagging your images with #visitjapanjp

senshu park senshu park

AKITA Akita Une capitale rurale raffinée, dans un paysage enneigé, préservant l'art, l'artisanat et la culture d'une époque révolue

Une capitale rurale raffinée, dans un paysage enneigé, préservant l'art, l'artisanat et la culture d'une époque révolue

Akita, capitale de la préfecture éponyme à l'extrême nord du pays, est principalement connue pour sa neige, ses onsen (sources d'eau chaude), son excellent saké, sa race de chien robuste, ainsi que la beauté largement reconnue des femmes qui y vivent. Bordée par la mer et les montagnes, cette ville paisible organise de grands festivals et abrite des musées de renommée internationale ainsi qu'un village de samouraïs bien conservé. Vous n'aurez aucun mal à vous plonger dans le Japon d'autrefois.

À ne pas manquer

  • Akita Kanto Matsuri, un festival d'été pittoresque organisé au début du mois d'août
  • Les ruines du château et les fleurs de saison au parc Senshu
  • Le musée d'art d'Akita, construit par l'architecte japonais de renom Tadao Ando, qui abrite des œuvres de Léonard Foujita

 

 

Comment s'y rendre

Akita est desservie par les trains shinkansen et un aéroport. Elle est donc facilement accessible de tout le Japon.

Au départ de Tokyo, le trajet jusqu'à la gare d'Akita via le shinkansen JR Akita dure quatre heures. Les compagnies JAL et ANA proposent plusieurs vols d'un peu plus d'une heure entre l'aéroport de Haneda de Tokyo et l'aéroport d'Akita. Depuis Osaka ou Kyoto, il est préférable de prendre le shinkansen Tokaido-Sanyo jusqu'à Tokyo, puis le shinkansen à destination d'Akita. Vous pouvez également prendre un vol de l'aéroport Itami d'Osaka à l'aéroport d'Akita. Comptez 1 h 15.

Des festivals saisonniers à couper le souffle

Akita accueille de nombreux festivals saisonniers sensationnels. L'Akita Kanto Matsuri, organisé du 3 au 6 août, est considéré comme l'un des trois plus grands festivals de la région de Tohoku. L'un des temps forts du festival a lieu lorsque les participants s'affrontent en portant en équilibre sur le front ou sur les hanches d'immenses perches en bambou ornées de nombreuses lanternes.

Le festival de Kamakura à Yokote est l'évènement de l'hiver. Les enfants de la région construisent des centaines de kamakura, des dômes de neige en forme d'igloos. Illuminés la nuit, ces dômes sont temporairement dédiés à la divinité de l'eau japonaise. Vous pouvez y voir toutes sortes de sculptures de neige représentant des créatures fantaisistes et plus encore, ainsi que des kamakura dont la taille permet de s'asseoir à l'intérieur en sirotant des boissons chaudes.

 

La ville d'Oga, à une heure d'Akita, est connue pour ses divinités de passage, les namahage, qui parcourent ses rues au Nouvel An effrayant les jeunes enfants pour leur faire promettre d'être sages au cours de l'année à venir.

 

 

Architecture moderne et œuvres d'art de renommée internationale

Ouvert en 2013, le musée d'art d'Akita est une impressionnante galerie dont la collection inclut de l'art contemporain local et des artefacts historiques précieux. Conçus par l'architecte Tadao Ando, l'escalier sans support et l'atrium triangulaire du musée sont devenus des icônes architecturales et artistiques à part entière. La collection comprend des œuvres de Goya, Picasso, Rubens et Rembrandt.

 

 

La rencontre du Japon et de l'Occident à travers l'art

Le point fort du musée est la très grande collection d'œuvres de Tsuguharu Fujita (également connu sous le nom de Léonard Foujita), peintre né à Tokyo qui vécut en France. Cette collection, l'une des seules de ses œuvres au Japon, expose le mélange emblématique de Tsuguharu du style japonais traditionnel à celui français. Son approche captive le public depuis près d'un siècle. Un chef-d'œuvre unique de Foujita, sur ce qui est considérée comme la plus grande toile au monde, dépeint les festivals et les changements de saison d'Akita.

Une oasis colorée en pleine ville

Le parc Senshu fut autrefois le site du château de Kubota, construit en 1604 et détruit lors d'un incendie pendant l'ère Meiji (1868-1912). Seules les douves, la porte du château et la tour de guet subsistent. Les douves ont été réaménagées et transformées en plusieurs étangs. Le parc change au fil des saisons et s'habille d'une couverture rose pâle au printemps lorsque les cerisiers sont en fleurs. Les glycines lui confèrent également une splendeur royale. Le parc Senshu s'anime en plein été et se pare de fleurs de lotus avant de tourner au rouge vif en automne lorsque les feuilles d'érable momiji changent de couleurs.

 

 

Une vue d'ensemble

La tour Selion du port d'Akita, une tour d'observation de 100 mètres de haut, offre une vue panoramique sur la ville et la mer du Japon à l'ouest, la péninsule d'Oga au nord et le mont Chokai au sud. Elle offre les vues les plus spectaculaires au moment du coucher de soleil.

Le complexe et ses alentours disposent de parcs et d'aires de jeux permettant aux visiteurs de profiter de la beauté naturelle de la ville. Le quartier accueille un marché aux puces et abrite de nombreux magasins et restaurants.

Au-delà de la ville

La banlieue d'Akita comprend beaucoup de villes et de lieux d'escapade naturels pour les personnes à la recherche d'histoire, de détente ou encore d'aventure. Si vous appréciez l'histoire et l'aventure, rendez-vous dans la ville fortifiée et le village de samouraïs bien préservés de Kakunodate.

Nyuto Onsenkyo , une station thermale pittoresque située dans les montagnes à l'est de la préfecture d'Akita, vaut également le détour. Non loin de là se trouve le lac Tazawa, le lac le plus profond du Japon, qui change de couleur au cours de l'année, en passant de tons jade profond à bleu saphir.

 

 



* Les informations sur cette page sont susceptibles d’être modifiées en raison de la pandémie de COVID-19.

Recommandé pour vous

Dakigaeri Gorge-AUT
Akita
oyasu ravine
Yokote et ses alentours

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages