Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

sg058 sg058

GUIDE Participer à des festivals japonais locaux Immergez-vous au cœur de la culture japonaise régionale en participant à un festival

Le matsuri, l'un des éléments les plus importants de la culture japonaise

Qu'est-ce qu'un matsuri ?

Les matsuri sont des festivals japonais qui rythment la vie des populations locales et leur donnent l'occasion de se rassembler et de faire la fête. Presque tous les matsuri ont un lien avec le bouddhisme, le shintoïsme, les saisons ou des événements historiques importants, même si certains ne sont finalement qu'une bonne excuse pour admirer des feux d'artifice. Les matsuri prennent parfois la forme de processions religieuses solennelles servant à accompagner une divinité shintoïste d'un sanctuaire à un autre, d'autres fois il s'agit de rassemblements laïcs et décontractés en lien avec les saisons. Par exemple, lorsque le printemps voit les arbres se parer de rose et de blanc, des milliers de personnes affluent dans les parcs pour admirer et célébrer l'éclosion des fleurs de cerisiers dans un esprit festif. Bien que certains matsuri ont lieu dans tout le pays, la plupart se cantonnent aux quartiers délimités dans lesquels ils ont vu le jour. Comme il existe de nombreuses microcultures au Japon, d'innombrables festivals locaux, parfois excentriques, sont encore célébrés à ce jour.

 

Participer à un matsuri est une façon amusante d'en apprendre plus sur la culture locale

 

Éléments courants des matsuri

Mikoshi

Le mikoshi, littéralement « palanquin sacré », mais plus communément traduit par temple ou sanctuaire portatif, est un élément essentiel des matsuri. Les fidèles vont chercher la divinité dans son sanctuaire et la transportent à travers les rues du quartier. Selon le festival célébré, ce défilé peut être stable et harmonieux, ou très mouvementé si les porteurs du mikoshi le secouent dans tous les sens, ce qui serait apprécié par la divinité qu'il renferme.

Les chars dashi

Les dashi sont des chars représentant les esprits et les divinités locales au sein du défilé. Ils sont tirés, et non pas portés comme les mikoshi, et ornés de décorations somptueuses. Leur taille varie du plus petit ne nécessitant que quatre ou cinq personnes pour être tiré, au plus grand, aussi imposant qu'un bâtiment.

Musique

La musique typique des matsuri est composée de sons traditionnels émis par des hichiriki (flûtes en bambou) envoûtants, le pincement des shamisen et le martèlement des tambours taiko. Les kakegoe, des cris et exclamations poussés aussi bien par les participants que par les spectateurs, viennent accompagner ces instruments.

Les costumes

Les festivaliers revêtent différents types de costumes et accessoires, comme les hachimaki (bandeaux stylisés), les happi (vestes ornées des symboles de la communauté) et des tabi (chaussettes qui séparent le gros orteil des autres orteils et utilisées pour porter des geta, sandales traditionnelles en bois). De plus, les festivaliers - participants comme spectateurs - portent généralement un yukata (kimono d'été).

Les stands de nourriture

Les yatai, ou stands de nourriture, vendent à la fois des spécialités culinaires traditionnelles des matsuri et des spécialités plus innovantes. Les plus courantes sont les yakitori, des brochettes de viande grillée, les takoyaki, des boulettes de poulpe panées, et les hashimaki, des crêpes salées enroulées autour de baguettes pour les manger plus facilement. Beaucoup de personnes achètent ces en-cas à emporter pour les offrir en guise de souvenirs à leurs proches qui n'ont pas pu participer au festival.

 

Respectez les coutumes vestimentaires

 

Comment participer à un matsuri ?

Traditionnellement, les matsuri sont des festivals organisés pour la communauté, en l'honneur des divinités locales ou d'événements historiques. Ainsi, comme la plupart sont célébrés pour des raisons propres à la région dans laquelle ils ont lieu, les touristes ne sont pas nécessairement invités à participer. Néanmoins, même si vous ne pouvez pas vous joindre à une procession religieuse minutieusement planifiée, vous pouvez participer d'autres façons. En effet, certains matsuri s'ouvrent petit à petit au grand public pour accueillir les touristes étrangers.

Lors de certains festivals, les spectateurs peuvent par exemple avoir la chance d'aider à porter un mikoshi. L'O-bon, un festival bouddhiste majeur qui se déroule en été partout dans le Japon, invite quiconque le souhaite à se joindre au bon odori, la dance traditionnelle. Les pas de danse élémentaires sont faciles à apprendre et les habitants se feront un plaisir de vous les enseigner. Si danser ou être sur le devant de la scène n'est pas votre tasse de thé, vous pouvez participer de manière plus discrète en portant par exemple un yukata, en dégustant les spécialités culinaires du festival et en vous imprégnant de son ambiance dans les rues.

 

Les matsuri ravissent petits et grands

 

Liste des matsuri auxquels vous pouvez participer

Il existe des matsuri qui autorisent la participation active partout au Japon. Awa Odori , à Tokushima, est l'un des plus grands festivals de danse du Japon avec 1,4 million de spectateurs chaque année. Ces derniers sont encouragés à participer à la danse à certains endroits de la ville. À Okinawa, 15 000 personnes participent à un tir à la corde géant lors du festival Naha Otsunahiki, célébré depuis 550 ans. Il vous suffit de choisir un côté et de tirer de toutes vos forces ! Si vous êtes amateur(rice) de saké, la ville de Kitsuki, dans la préfecture d'Oita, organise un festival annuel autour du doburoku en octobre. Le doburoku est un alcool de saké non filtré, à l'ancienne. Inclinez-vous et priez au sanctuaire, faites-vous plaisir en buvant autant de tasses de saké que vous le désirez avant de, pourquoi pas, participer au concours de barbe et de cheveux.

Il existe également des matsuri aussi étranges que charmants. Par exemple, la ville d'Higashi-Osaka organise tous les ans fin décembre le festival Owarai durant lequel 3000 personnes rient de façon continue pendant 20 minutes pour garantir le bonheur de la communauté. Le rire étant commun à toutes les langues, il est facile d'y participer. Vous avez également le festival Muon Bon Odori, un festival de danse totalement silencieux créé en réponse à des plaintes pour tapage à Tokai, dans la préfecture d'Aichi. Lors de ce festival tenu début août, les danseurs sont munis de casques dans lesquels est diffusée la musique. De l'extérieur, ce spectacle entièrement silencieux peut paraître assez étrange. Pour vous joindre à cette célébration, il vous suffit de vous munir d'un casque et de laisser votre corps s'exprimer au son de la musique.

 

Pour la protection du marimo, une algue très rare

 

Les matsuri ne se résument pas toujours au plaisir et au divertissement, certains sont axés sur des sujets plus sérieux. Par exemple, le Marimo Matsuri à Kushiro, à Hokkaido, a pour thème la sauvegarde du marimo, ou boule de mousse, une algue très rare qui pousse dans les eaux du lac Akan. Pendant ce festival, les Aïnous, peuple aborigène japonais, rejoignent le centre du lac à la rame vêtus d'habits traditionnels et y accomplissent différents rituels. Vous pouvez assister à la scène depuis le bord du lac ou vous joindre aux autres festivaliers dans les rues et regarder la procession de 1000 torches.

Les choses à faire et à éviter lors d'un matsuri

Afin de préserver l'authenticité des matsuri, veuillez respecter la culture et les traditions japonaises. Voici une liste de choses à faire et à éviter :

Respectez les files et ne jetez pas vos déchets sur la voie publique. Les files d'attente sont parfois longues et les déchets encombrants, mais veuillez respecter la réglementation locale. N'attendez pas de la communauté qu'elle s'occupe de vous. N'oubliez pas : vous êtes un touriste qui a décidé de prendre part à la culture japonaise, et que donc tout ne se déroulera pas forcément comme dans votre pays. Soyez ouvert d'esprit. N'interrompez pas les événements chorégraphiés. Faites attention à ce qui se passe autour de vous. Ne soyez pas timide. N'ayez pas peur de poser des questions si vous vous sentez perdu.

Engagez le dialogue avec les habitants, participez quand vous le pouvez en vous habillant selon la tradition et en apprenant les danses locales. Goûtez à tous les mets délicieux qui se présentent à vous. Amusez-vous, faites-vous des amis.

Vous aimerez aussi…

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages