Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

Customs & Manners Customs & Manners

GUIDE Les us et coutumes au Japon : ce qu'il faut faire et ne pas faire Ne commettez aucun faux pas lors de votre séjour au Japon

Gardez à l'esprit les conseils suivants pour un voyage au Japon sans stress

 

Des bonnes manières à table à la bienséance dans le train, il est parfois difficile de se rappeler des règles de vie au Japon mais c'est le respect de l'ensemble de ces règles qui est probablement la principale raison pour laquelle une mégalopole comme Tokyo peut fonctionner si facilement. En apprendre un peu plus sur les coutumes d'une région ou d'un lieu en particulier vous permettra d'éviter certaines sources potentielles de confusion, et de vivre une expérience plus épanouissante. Voici un guide rapide des choses à faire et à ne pas faire pour que vous puissiez vous fondre dans la population locale. De manière générale, le bon sens est le maître mot. En cas d'hésitation sur le comportement à adopter, faites tout simplement comme les habitants de la région et n'hésitez pas à poser des questions si vous n'êtes pas sûr de comprendre certaines particularités culturelles. Les habitants de la région seront ravis de vous renseigner.

 


 

Échanges quotidiens

 

Généralement, les Japonais ne sont pas très tactiles dans le cadre des échanges quotidiens. Cela vaut pour les embrassades, les poignées de main en guise de salutations, et toutes les autres marques d'affection en public. Même si les contacts physiques ne sont pas forcément vus d'un mauvais œil, regardez comment se comportent les personnes autour de vous pour avoir une idée de ce que vous pouvez vous autoriser. Dans la plupart des cas, une inclinaison de la tête suffira pour dire bonjour.

 

 

Parler

 

Les Japonais apprennent l’anglais à l’école, cependant peu de gens le pratiquent suffisamment ou alors, ils n’osent tout simplement pas le parler. Un petit guide de conversation est disponible pour vous aider à communiquer.

Les principaux mots et expressions à retenir sont : « Sumimasen », qui signifie généralement « désolé ». Il peut également être utilisé pour dire « excusez-moi » et même « merci » selon le contexte. Dîtes « arigato gozaimasu » pour remercier plus profondément quelqu'un, et préparez-vous à entendre et à utiliser « yoroshiku onegaishimasu » lorsqu'on vous demande de faire quelque chose ou quand vous rencontrez quelqu'un.

 

Salutations générales et étiquette

 

La coutume japonaise de s'incliner peut sembler étrange si vous n'y êtes pas habitué. Cet acte est profondément ancré dans la culture nipponne et peut comporter de nombreuses nuances, en particulier dans le monde des affaires. En tant que visiteur, on s'inclinera devant vous, mais on n'attendra pas forcément de vous que vous vous incliniez également. Cependant, pour montrer votre respect, ce témoignage supplémentaire de sympathie sera le bienvenu pour accompagner votre « arigato gozaimasu », c'est-à-dire « merci ». Au Japon, les règles de bienséance dans les lieux publics sont une affaire sérieuse. Il faut éviter de parler trop fort, de se moucher en public ou de manger et boire dans la rue. Faites preuve de respect pour les endroits où vous vous trouvez et pour les personnes qui s'y trouvent.

 


 

Vie quotidienne

 

Konbini

 

Les konbini sont un atout majeur du Japon. Ces petites supérettes, ouvertes 24h/24 et 7 jours/7 toute l’année, offrent de la nourriture, des boissons, des journaux et tous les produits de première nécessité comme du savon, des rasoirs, des pansements et même des collants et des sous-vêtements. Certains proposent aussi des distributeurs automatiques de billets pour les cartes de crédit internationales. Les grandes marques sont 7 eleven, Lawson et Family Mart.

Bon à savoir : On dit qu’il y a un konbini pour 2000 habitants, vous les trouverez donc littéralement à tous les coins de rues dans les grandes villes et de manière récurrente dans les zones un peu plus rurales.

 

Fumer

 

Au Japon, vous ne pouvez pas fumer dans les espaces publics, la rue ou sur les quais de gare en dehors des zones prévues à cet effet. Quant aux restaurants, bars et cafés, il faudra se renseigner au préalable pour savoir si un espace fumeur est disponible. Sachez qu'en cas d'infraction, une amende peut vous être infligée.

Bon à savoir : les cendriers n'étant pas systématiquement mis à disposition, en avoir un portatif sur soi peut être utile.

 

Poubelles

 

On trouve très peu de poubelles dans les rues au Japon mais la plupart des konbini (supérettes) en ont. Vous pouvez également jeter vos bouteilles en plastique et canettes près des distributeurs automatiques de boisson, très nombreux au Japon. Il est courant de garder ses déchets avec soi puis de les jeter ensuite à la maison : prévoyez un petit sac plastique pour les conserver.

 

WC

 

Les toilettes au Japon peuvent parfois surprendre ! Dans la plupart, les femmes auront le choix entre des toilettes à l’occidentale ou à la japonaise (ces dernières sont un peu comme nos toilettes turques mais en plus pratique). Pour les hommes il n’y a pas de grande différence. 

 

Enfin, vous avez les fameuses toilettes électroniques. Un conseil : n’appuyez sur aucun bouton à part la chasse. Il existe de nombreuses commandes sur ces toilettes, mais les indications étant en japonais, gare aux erreurs ! Vous trouverez en général de petits dessins permettant de comprendre les fonctions principales : jet d’eau arrière, jet d’eau avant pour les femmes, arrêter le jet d’eau, etc… Attention, la chasse d’eau est souvent derrière ou à côté des toilettes sous forme de poignée ou de bouton. Elle est parfois automatique. Si vous voyagez en hiver, vous pourrez aussi profiter des sièges chauffants que certaines d’entre elles proposent.

Bon à savoir : Il y a des toilettes gratuites dans toutes les stations de métro, elles sont très propres même si pas toujours de type occidentale. Pour cette raison vous ne trouverez pas de toilettes publiques dans les rues.

 

Déchaussez-vous

 

Dans la grande majorité des maisons japonaises, on s'attend à ce que vous enleviez vos chaussures à l'entrée. La formule de politesse « ojamashimasu », prononcée en entrant, exprime un sentiment similaire à « permettez-moi de vous déranger ». De nombreux restaurants traditionnels, temples ou sources d'eau chaude demandent à ce qu'on retire les chaussures pour entrer. Ce sera généralement indiqué à l'entrée mais en cas de doute, n'hésitez pas à poser la question. Il est par ailleurs recommandé de privilégier des chaussures faciles à enlever pendant votre voyage.

 

Temples et sanctuaires

 

Entre le shintoïsme et le bouddhisme, le Japon offre de nombreux temples et sanctuaires à visiter. Les règles pour les tenues sont plutôt souples mais il vous faudra par contre souvent enlever vos chaussures comme mentionné précédemment.

Une petite fontaine « temizuya » est à votre disposition à l’entrée si vous souhaitez vous purifier (ce n’est pas obligatoire) : remplissez d’eau la louche puis rincez-vous d’abord la main droite, puis la gauche, et enfin la bouche, recrachez l’eau dans le bassin prévu à cet effet et rincez la louche.

 


 

Restauration

 

Avec les variantes régionales et certaines pratiques inattendues, les us et coutumes à table peuvent être déroutants, mais il vous suffira de regarder ceux qui vous entourent pour deviner ce que vous devez faire.

 

 

Nourriture en vitrine

 

Choisir un restaurant dans un pays étranger peut être très difficile, surtout si on ne peut pas lire le menu ! Mais au Japon, vous trouverez dans nombre d’entre eux, en vitrine, des reproductions en taille réelle des plats proposés. Pratique !

Bon à savoir : Si un plat vous tente, n’hésitez pas à le prendre en photo dans la vitrine ou à noter son nom sur un papier. Vous n’aurez ensuite plus qu’à le montrer au serveur.

 

Les règles de politesse à table

 

Au Japon, il existe deux formules essentielles au moment des repas. La première est « itadakimasu », que l'on prononce avant de manger et qui correspondrait à « je suis heureux de recevoir ce repas ». La seconde est « gochisosama desu », que l'on dit après manger, et que l'on traduirait, tout en perdant un peu de sens, par « merci pour la nourriture ». Il n'est pas très bien vu de ne pas terminer son repas mais certains restaurants proposent des doggy bag, vous pouvez donc vous renseigner directement en cas de besoin. Lorsque vous mangez en groupe, ne commencez pas à manger avant que tout le monde ne soit servi, et il est d'usage de demander si vous pouvez prendre le dernier morceau d'un des plats en commun (ce qui est assez fréquent lors de repas en groupe).

 

Utilisation des baguettes

 

Les baguettes sont les couverts de l’Asie. Si vous n'êtes pas à l'aise avec leur utilisation et préférez utiliser un autre type d'ustensile, il vous suffit de demander au personnel. Sachez toutefois qu'une solution de rechange n'est pas forcément possible, en particulier dans les endroits plus traditionnels. Dans tous les cas ne vous inquiétez pas outre mesure, en tant qu’étranger, on ne vous jugera pas sur votre façon de manger.

Bon à savoir : De manière traditionnelle, les Japonais ne plantent jamais les baguettes dans leur bol de riz car cela rappelle les rituels funéraires. Placez-les donc simplement sur le porte-baguette ou s'il n'y en a pas, posez le bout des baguettes sur le bord d'une assisette pour avoir les mains libres.

 

Sushis

 

Au Japon, les sushis se mangent de deux manières : avec des baguettes ou avec les doigts. La plupart du temps, il s'agit surtout d'une différence régionale : on utilise des baguettes dans les régions de l'ouest du Japon (Osaka, Hiroshima) et l'on mange avec les doigts dans celles de l'est du pays (Tokyo). Toutefois, cette règle n'est pas stricte et de nombreux Japonais utilisent les deux méthodes en fonction de la situation. En général, on ne trempe pas le riz du sushi directement dans la sauce soja — seulement le poisson sur le haut — et on ne mélange pas le wasabi avec la sauce soja. Ces règles peuvent être strictes dans les plus prestigieux établissements de sushis, mais les restaurants où les sushis sont servis sur un tapis roulant ou les chaînes de restaurants de sushi sont moins à cheval sur ces traditions.

 

Nouilles

 

Entre les ramen, les udon et les soba, le Japon ne manque pas de délicieux plats de nouilles à goûter. Si vous dégustez l'un de ces nombreux plats, la culture locale vous impose d'aspirer plutôt que de mâcher. Cette manière de manger permet de refroidir les nouilles (ce qui vous évite de vous brûler) et certains vous diront même que cela rehausse la saveur. C'est à vous de décider si vous préférez aspirer ou non. Simplement, ne soyez pas surpris si la table à côté de vous fait un peu plus de bruit que ce à quoi vous êtes habitué.

 

Pas de pourboires

 

Au Japon, il n'est pas courant de laisser un pourboire car le service est déjà inclus dans le prix. Si vous en laissez un, il y a de grandes chances pour que le serveur vous court après pour vous rendre l’argent que vous avez « oublié » sur la table.

 


 

Bain japonais

 

La culture du bain est ancestrale au Japon.

On peut trouver des sentô, bains publics ou bien des onsen, les sources d'eau chaude qui peuvent être soit en extérieur soit en intérieur. Si le sento est un établissement qui utilise de l'eau normale, il y en a un dans chaque quartier et, traditionnellement, ce sont les habitants qui le fréquentent. Ce sont des lieux pour interagir et créer des liens au sein de la communauté.


Quant aux onsen, leurs eaux naturelles ont des bienfaits médicinaux et réparatrices. Les japonais peuvent venir de loin pour se baigner et se ressourcer. Vous pouvez également en profiter lors de votre séjour au Japon mais attention quand même à ces quelques points :

L'eau de ces bains est en moyenne de 40 °C. C’est chaud.

Dans les onsens intérieurs, la vapeur et la chaleur de l’eau peuvent faire tourner la tête. Attention à l’ évanouissement pour les personnes sensibles (favorisez plutôt les bains extérieurs).

Ces bains sont non mixtes et imposent la nudité (le maillot de bain est à proscrire). Si votre pudeur vous empêche d’en profiter sachez que certains établissements proposent des bains privatisables où vous pourrez faire l’expérience seul, en famille ou même en couple, la mixité y étant autorisée dans ce cas. Sinon, vous pouvez réserver une chambre avec bain privé.

 

Tatouages

 

On entend souvent dire que les tatouages sont interdits dans les onsen. Cela peut être vrai encore aujourd’hui mais pas systématiquement, le gouvernement japonais désirant en effet ouvrir de plus en plus les portes de ces établissements aux personnes étrangères tatouées. Pour vérifier les établissements autorisant les tatouages sur un site internet dédié.

Bon à savoir : Sachez quand même que certains hôtels proposent des bains privés dans lesquels vous n’aurez pas à vous poser la question.

 

Règles à suivre

 

Les onsens ont des règles simples mais strictes. Suivez le guide pour pouvoir vous baigner en toute sérénité :

  1. - Tout d’abord vous devez vous diriger vers les vestiaires (ouverts et partagés) correspondant. Le plus souvent, ils sont indiqués par des couleurs : rouge pour les femmes et bleu pour les hommes.

  2. - Dans ces vestiaires, déshabillez-vous complètement et mettez vos affaires dans des casiers. Vous pouvez amener avec vous une petite serviette (fournie ou pas selon l’endroit) mais vous devez laisser la grande qui vous servira à vous essuyer.

  3. - Avant de vous « baigner », veillez à bien vous laver le corps. Des douchettes sont disposées près des bains avec une cuvette et un siège. Les Japonais se lavent souvent assis face au mur. Les savons et shampoings sont mis gratuitement à la disposition du client.

  4. - Pour les personnes aux cheveux longs, il est conseillé de vous les attacher pour ne pas qu’ils trempent dans le bain.

  5. - Vous pouvez profiter !

Bon à savoir : La proximité et la nudité dans les onsens peuvent être gênantes mais pour les Japonais c’est la normalité et personne ne vous fixe ou ne fait attention à vous. Aucune raison de se sentir mal à l’aise.

 

Le ryokan, hébergement traditionnel japonais

 

La plupart des hôtels occidentaux au Japon suivent les mêmes pratiques que celles en vigueur dans le monde entier (à l'exception des pourboires qui ne sont pas nécessaires). Cependant, les ryokan plus traditionnels suivent toujours un code de conduite bien établi. Qu'il s'agisse d'enlever vos chaussures à l'entrée ou de dormir sur des futons à même le sol, lorsque vous entrez dans un ryokan, vous découvrez une facette du Japon d'une autre époque. Vous n'avez aucune raison de vous sentir perdu. En cas de doute, il vous suffit de demander. C'est le meilleur moyen d'éviter tout malentendu gênant et le personnel se fera un plaisir de vous aider.

Pour en savoir un peu plus, consultez la page sur les ryokan.
 


 

Transports publics

 

Bien qu'il soit tout à fait acceptable de parler, de préférence à voix basse, dans le train, parler au téléphone est généralement mal vu lorsqu'on prend le train ou le bus. Si vous avez un téléphone, veillez à le mettre en mode silencieux. Les bonnes manières veulent que l'on fasse la queue le long du train pour laisser sortir les passagers avant d'y entrer et que l'on laisse sa place aux personnes âgées, aux femmes enceintes et aux personnes handicapées et qu'on baisse son sac à dos pour ne pas gêner les autres passagers.

 

Sur le quai, des marques sont indiquées au sol. Elles permettent de repérer l'endroit exact où les portes s'ouvriront, selon le train que l'on veut emprunter. En faisant la queue à ces emplacements, cela facilite la montée et la descente. Faites attention à ne pas vous immiscer dans la queue et veillez bien à attendre que tout le monde soit descendu pour monter.

 

En cas de déplacement avec de gros bagages, les trains et métros n'étant pas équipés de compartiments à bagages, il convient de les placer de sorte à ne pas gêner l'ouverture des portes ainsi que les montées et descentes. Il est recommandé de faire appel à un service d'envoi de bagage pour pouvoir voyager sans encombres.

 

Il est autorisé de manger dans les trains grande vitesse (on vous recommande même d'essayer les « ekiben », les bento vendus en gare) mais ce n'est pas le cas dans les métros et lignes locales.

 

 


 

Accessibilité

 

Au Japon, la plupart des bâtiments sont équipés de rampes afin de faciliter l’accès des voyageurs à mobilité réduite, de même que les bus et les trains. Quant aux gares, des ascenceurs sont disponibles. Vous pouvez par ailleurs demander une assistance pour prendre les transports en commun.
En ce qui concerne l'hébergement, vous pouvez vous renseigner auprès de l'hôtel avant votre arrivée pour vérifier qu’il est aménagé pour vous recevoir.

Pour connaître tous les hôtels et sites adaptés, vous pouvez consulter le site Accessible Japan.

 


 

Si vous souhaitez en savoir encore plus sur les bonnes manières au Japon, vous pouvez également lire notre page « Savoir vivre au Japon - Courtoisies voyageuses » en complément de cet article !

 

Vous aimerez aussi…

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages