Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

Séjournez dans une maison traditionnelle construite sans clous et goûtez la version japonaise du moonshine (alcool de contrebande)

À l'ombre du mont Hakusan , Shirakawa-go est l'une des destinations incontournables de la préfecture de Gifu. Désigné par l'UNESCO comme site du patrimoine mondial, ce charmant village traditionnel est digne d'une carte postale.

À ne pas manquer

  • Des paysages qui rappellent la longue histoire du Japon
  • Le musée dédié à la soie, l'exportation la plus importante de la région

Comment s'y rendre

Le meilleur moyen de rejoindre Shirakawa-go est de prendre le bus au départ de Takayama.

Depuis Nagoya ou Gifu, prenez la JR Takayama Line jusqu'à Takayama. Ensuite, prenez un bus depuis la gare routière de Takayama jusqu'à Shirakawa-go en 50 minutes environ.

Première étape : Ogimachi

Le principal point d'intérêt de Shirakawa-go est Ogimachi, un hameau de maisons de style gassho-zukuri. Hautes et étroites, elles possèdent des toits de chaume qui descendent en pente raide vers le sol. Cette structure est absolument nécessaire lors des fortes chutes de neige en hiver. Le nom de gassho-zukuri signifie littéralement « comme des mains qui prient ».

Chaque maison est un chef-d'œuvre de menuiserie. Elles sont construites sans clous : chaque poutre s'emboîte parfaitement dans la suivante. Bâtie dans les années 1800, leur structure est si solide que rien ne les a jamais détruites, même les tremblements de terre, très fréquents dans le pays.

Un voyage dans le temps

De nombreux bâtiments ont été transformés en musées, retraçant l'histoire de la région, son style architectural particulier et ses caractéristiques ainsi que certaines principaux secteurs d'activité de Shirakawa-go. Plusieurs de ces maisons sont des gîtes dans lesquels vous pouvez séjourner.

Une simple promenade dans les rues et l'odeur de la fumée des feux de bois vous transporteront dans le Japon prémoderne. Montez à l'observatoire de Shirayama, contemplez le village et admirez une vue rappelant ces temps passés.

Gassho-zukuri Minkaen

Ce musée en plein air recrée un village et regroupe des bâtiments fonctionnels, comme des entrepôts, ainsi qu'un temple et de nombreuses maisons. Vous pourrez y voir des démonstrations d'artisanat local et même vous y essayer, si le cœur vous en dit. Et si la fatigue se fait sentir, rendez-vous dans l'un des restaurants ou boutiques de souvenir pour une pause bien méritée.

Festival Doburoku

Le Doburoku est une boisson locale similaire au saké, si populaire qu'un festival a lieu en son honneur. Il s'agit d'un saké non filtré qui ressemble un peu au moonshine (alcool de contrebande) : un rafraîchissement « fait maison » dont la fabrication est interdite, sauf dans quelques zones bien précises.

À la mi-octobre, vous pourrez prendre un verre tout en regardant des spectacles de danse du lion shishimai. Le reste de l'année, vous pouvez vous rendre au Doburoku Matsuri Hall et découvrir tout ce qu'il y a à savoir sur cette boisson clandestine.

Des maisons à visiter

Certaines maisons sont toujours habitées et donc naturellement fermées au public. D'autres sont ouvertes et valent vraiment le détour.

Entourée d'un superbe jardin japonais, la maison Wada est située juste à côté de l'arrêt de bus, dans le centre d'Ogimachi.

Construite dans les années 1850, la maison Kanda aurait plus de 150 ans. Sa charpente arbore des écritures gravées par le charpentier qui l'a bâtie.

La maison Nagase était autrefois la demeure d'une famille de médecins. Des équipements médicaux datant de l'époque d'Edo (1603-1867) y sont exposés et sont à la fois fascinants et perturbants.

Musée de la culture de la soie à la maison Tajima

Ce musée raconte l'histoire et les différentes étapes de la culture de la soie, l'une des principales industries du Shirakawa-go prémoderne. En réalité, la maison Tajima a pour but de relancer l'industrie traditionnelle de cette fibre textile.

Le temple-musée de Myozenji

Malheureusement, depuis 1748, la résidence du moine jouxtant le temple principal n'est plus utilisée et a été transformée en musée dédié à l'histoire de ce bâtiment sacré. Ce lieu de culte abrite un grand bouddha, un clocher et un if du Japon, rappelant le passé du pays.

Quatre saisons de charme

Changeant d'atmosphère au gré des saisons, Shirakawa-go ne vous décevra jamais, peu importe la période à laquelle vous venez. Des splendides fleurs de cerisiers, à l'été verdoyant en passant par les feuilles d'automne enflammées et le manteau blanc et apaisant de l'hiver, ce petit village est somptueux tout au long de l'année.

Vous pouvez parcourir la majeure partie de Shirakawa-go en quelques heures. Mais si vous souhaitez vous imprégner de l'atmosphère, découvrir l'ambiance intemporelle de la campagne japonaise et oublier les problèmes du quotidien, vous devrez y rester un peu plus longtemps. Il est vivement recommandé de passer la nuit dans l'un des hébergements sur place, mais faites attention, il vous faudra réserver.

Près de Shirakawa-go

Shirakawa-go Area Histoire
Shirakawa-Go Ono-gun, Gifu-ken
Hakusan Shirakawa-go White Road Lieux À Visiter
Route Blanche De Hakusan À Shirakawa-Go Ishikawa-ken, Gifu-ken
Suganuma Village Histoire
Suganuma Nanto-shi, Toyama-ken
Ainokura Histoire
Ainokura Nanto-shi, Toyama-ken
Mount Hakusan Nature
Mont Hakusan Hakusan-shi, Ishikawa-ken
Mount Hakusan Nature
Parc National De Hakusan (Gifu) Hakusan, Ishikawa-ken