HOME Back

Use the

Planning a Trip to Japan?

Share your travel photos with us by hashtagging your images with #visitjapanjp

Festivals de kiriko de Noto 能登キリコ祭り

noto noto
noto noto

Les imposants chars du festival périssent par l'eau ou le feu

De de juillet à septembre, les spectaculaires festivals de kiriko parcourent les villes de la péninsule de Noto , dans la préfecture d'Ishikawa. L'exaltation est vive lorsque de grands chars ornés de lanternes et soigneusement décorés défilent dans les villes, suivi par la mise à feu ou la mise à l'eau de sanctuaires portatifs. Le feu est supposé dissoudre les problèmes et les malheurs des gens.

À ne pas manquer

  • Les magnifiques chars soigneusement travaillés
  • Les défilés animés de lanternes et de sanctuaires portatifs
  • L'atmosphère envoûtante

Comment s'y rendre

Les festivals ont lieu dans différentes villes de la péninsule de Noto . Kanazawa est la plateforme de transport principale d'Ishikawa , avec des trains et des bus desservant toute la péninsule. La circulation fluide et les routes côtières pittoresques de la péninsule la rendent idéale à parcourir en voiture.

Pour accéder à la péninsule en train, prenez la JR Nanao Line depuis la gare de Kanazawa . Le trajet jusqu'à Wakura Onsen dure une heure en train express. Les lignes locales au départ de Wakura Onsen vous permettent de rejoindre le nord jusqu'à Anamizu.

Pour vous rendre à Wajima, à la pointe nord de la péninsule, prenez le bus express Hokutetsu au départ de Kanazawa. Prévoyez un trajet d'un peu plus de deux heures.

Depuis l'aéroport deTokyo Haneda , des vols directs permettent de rallier l'aéroport de Noto, situé au centre de la péninsule. De là, vous pouvez louer une voiture ou prendre un bus pour vous rendre à Wajima ou Anamizu.

Anecdotes

Les premiers festivals de kiriko de Noto ont eu lieu à la fin du XVIIe siècle

Kiriko signifie « lanterne sacrée »

 

 

Les plus grands festivals d'été d'Ishikawa

Plusieurs festivals de kiriko ont lieu pendant cette saison et vous pouvez assister à l'un d'entre eux pratiquement tous les week-ends. Aucun festival n'est identique, chaque communauté ayant ses propres coutumes et traditions.

 

 

Des chars décorés avec soin

Les kiriko toro ou simplement kiriko, comme on les appelle communément, sont de grands chars ornés de lanternes illuminées qui paradent pendant les festivals d'été de Noto. Les plus petits chars sont portés par des enfants et les plus grands, atteignant jusqu'à 15 mètres de haut, par de jeunes adultes.

Ils sont souvent décorés de feuilles d'or et de sculptures sur la partie supérieure du toit, tandis que les lanternes sont peintes avec des personnages et des illustrations japonaises. Plus récemment, les lanternes ont également été décorées avec des images de personnages d'anime. Chaque communauté de Noto est fière de ses chars et essaie de se démarquer, à travers l'énergie de ses porteurs et la richesse de ses créations.

Les origines du festival

La tradition des kiriko de Noto a vu le jour à la fin du XVIIe siècle. Destinés à éloigner les épidémies et autres maladies, ils servaient également à prier pour que les récoltes soient bonnes.

Chaque communauté construit ses propres chars ornés des fameuses lanternes sacrées et défile fièrement dans le centre-ville dès le crépuscule. De grandes torches sont accrochées à la plupart de ces chars. Les processions sont animées et entraînantes, pour le plus grand plaisir des festivaliers qui chantent, dansent et font la fête jusqu'à tard dans la nuit.

Le coup d'envoi des festivités

L'un des festivals de kiriko de Noto les plus passionnants est celui d'Abare dans la ville d'Ushitsu. Il lance la saison des festivals le premier vendredi et samedi de juillet. Abare signifie littéralement « feu et violence ». Les mikoshi (sanctuaires portatifs) et les kiriko paradent dans la ville et sont rassemblés autour de grands feux de joie. Les enfants s'assoient sur la partie supérieure du grand kiriko en bois pour jouer du tambour et de la flûte.

Des sanctuaires portables en furie

La deuxième nuit est le temps fort du festival, lorsque des équipes d'hommes à moitié nus apparaissent, portant des sanctuaires mikoshi qu'ils brisent contre le sol, traînent dans les rivières et jettent au feu. Le festival atteint son paroxysme lorsque les chars sont enflammés et que des étincelles jaillissent. Les festivités se terminent tôt le matin.

Des traditions différentes

Dans d'autres zones de Noto , les traditions varient : certains festivals se distinguent par leurs danses endiablées, d'autres atteignent leur paroxysme lorsque les chars sont précipités dans la mer alors que des feux d'artifice illuminent le ciel. Dans certaines villes, des équipes de femmes portent les chars.

Si vous ne pouvez pas vous rendre au festival

Même si vous n'êtes pas en mesure d'assister à l'un des festivals pendant votre séjour à Noto , vous pouvez visiter le musée des lanternes kiriko de Wajima, situé à proximité du marché aux poissons de la ville. Vous pourrez y voir de plus près des chars qui ont échappé à une mort violente ou à la noyade.



* Les informations sur cette page sont susceptibles d’être modifiées en raison de la pandémie de COVID-19.

Recommandé pour vous

shiroyone no senmaida
Péninsule de Noto
Shiroyone no Senmaida
Rizières en terrasses de Senmaida

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages