Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

the shrines and temples of nikko the shrines and temples of nikko

Sanctuaires et temples de Nikko (UNESCO)

Au cœur d'un vaste décor naturel dans la préfecture de Tochigi, Nikko est un témoignage de l'existence de l'une des figures les plus importantes de l'histoire du Japon.

Tokugawa Ieyasu, qui régna de 1603 à 1605, fut le premier shogun du shogunat Tokugawa et on lui doit trois siècles de paix et de stabilité dans le pays après une longue période marquée par de nombreux conflits. Le corps du célèbre shogun repose au sanctuaire de Nikko Toshogu , tandis que le sanctuaire de Futarasan-jinja et le temple de Rinnoji , tout proches, ont une allure tout aussi spectaculaire.

Points forts

  • Les sculptures complexes exposées dans l'enceinte du sanctuaire de Nikko Toshogu
  • Une promenade sur l'ancien pont Shinkyo, l'un des plus connus du Japon
  • La lanterne hantée du sanctuaire de Futarasan-jinja

La splendeur du sanctuaire de Nikko Toshogu

Comme pour démontrer l'importance de Tokugawa Ieyasu, pas moins de 127 000 artisans ont participé à la construction de ce sanctuaire commémoratif en recourant aux technologies les plus avancées de l'époque. Le complexe se compose de plus d'une douzaine de bâtiments, dont une pagode à cinq étages, le pavillon Honjido et la porte Yomeimon aux couleurs éclatantes, sans oublier de très nombreuses sculptures réparties dans toute l'enceinte. Cherchez un chat endormi, trois singes et leur devise «˙ne pas voir le mal, ne pas entendre le mal, ne pas dire le mal », ainsi qu'un éléphant de forme étrange, comme sorti de l'imaginaire de son créateur. Ce sont les plus célèbres sculptures du sanctuaire de Nikko Toshogu .

Explorez un réseau de temples nichés dans les montagnes

Fondé en l'an 782 par le moine Shodo Shonin, le sanctuaire de Futarasan-jinja est antérieur – de plusieurs siècles – au sanctuaire de Nikko Toshogu et est dédié aux trois divinités des montagnes environnantes. Ce complexe religieux est composé de plusieurs temples reliés entre eux par de paisibles sentiers. Passez l'après-midi à randonner dans les forêts et à visiter les différents sites.

Entrez dans la lumière d'une lanterne de bronze hantée

Lors de votre visite au sanctuaire de Futarasan-jinja , ne manquez pas le pavillon du sanctuaire, laqué de rouge vermillon, et une lanterne hantée, « Bake-doro », devant l'entrée. Cette lanterne, dont on dit qu'elle prend une forme effrayante lorsqu'elle est allumée, porte encore les traces des coups de sabre que lui infligèrent des samouraïs effrayés, la prenant pour un monstre.

Œuvres et objets d'art du Japon médiéval

Comme le sanctuaire de Futarasasn-jinja , le temple Rinnoji a également été fondé par le moine bouddhiste Shodo Shonin au VIIIe siècle. L'enceinte du temple abrite de nombreux objets et monuments, un jardin japonais et des statues laquées or de trois divinités Kannon.

Traversez l'un des ponts les plus remarquables du Japon

Le pont Shinkyo, long de 28 mètres, marque l'entrée de l'enceinte sacrée de Nikko . Son arche laquée de rouge, le décor luxuriant en arrière-plan et le petit cours d'eau qu'il traverse en font l'un des trois plus beaux ponts du Japon – et une photographie de rêve.

Comment s'y rendre

Nikko est située dans la préfecture de Tochigi , au nord de Tokyo. De Tokyo, prenez le Tohoku Shinkansen et descendez au troisième arrêt, à la gare d'Utsunomiya. Ensuite, empruntez la JR Nikko Line jusqu'à la gare de Nikko. Les lieux à voir sont à quelques minutes en bus.