Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

Des Arts au Voyage… La promesse japonaise Zen

Une école de méditation,

un art de vivre

 

« Au début, les montagnes sont des montagnes, les rivières sont des rivières. Puis, lorsque vous progressez dans lʼétude du zen, les montagnes ne sont plus des montagnes et les rivières ne sont plus des rivières. Mais lorsque vous réalisez le zen, alors les montagnes redeviennent des montagnes et les rivières redeviennent des rivières. Lorsque vous atteignez lʼéveil, les montagnes deviennent des rivières et les rivières deviennent des montagnes. »

 

 

Rechercher la tranquillité de lʼesprit. Sʼattacher à lʼinstant présent. Méditer mais rester dans le réel. Le zen est une attitude, un voyage intérieur, une quête et non une foi. Dans la tradition bouddhique, cette école insiste sur lʼimportance de vivre lʼexpérience directe et intuitive. Deux principales branches transmettent cet enseignement. Importée du continent par le moine Dôgen, lʼécole Sôtô met lʼaccent sur la rencontre du maître et du disciple et sur la méditation assise dans la posture du lotus et silencieuse, cʼest-à-dire le zazen. Lʼécole Rinzai, elle, accorde une place importante au kôan, question sans logique, parfois humoristique, toujours déstabilisante. « Si vous rencontrez quelquʼun qui a découvert la vérité, il ne vous est pas permis de dire quelque chose quand il passe, ni de rester en silence. Alors comment allez-vous lʼaborder ? ». Les pratiquants considèrent que ces énigmes sont source de méditation et un moyen de provoquer lʼéveil (satori en japonais).

Le zen marque de son empreinte lʼhistoire de lʼesthétique japonaise. Le lien paraît évident. La cérémonie du thé, lʼart floral, la voie de lʼencens, les arts martiaux, les jardins, la peinture, le théâtre, la poésie, la calligraphie, la céramique ont subi lʼinfluence de la pensée zen. Lʼarchitecture et le design contemporains nippons matérialisent lʼharmonie au quotidien chère à la tradition zen. Un héritage spirituel et culturel omniprésent dans le Japon dʼaujourdʼhui. Quoi de mieux pour vivre lʼesprit du zen que de voyager dans lʼArchipel, de se rendre dans un temple, de contempler la beauté dʼun jardin, dʼembrasser pleinement un lieu pour entendre le silence et de pratiquer…

 

 

Tofuku-ji

Une épure de jardins

 

« Nulle fleur, nul pas : Où est lʼhomme ? Dans le transport des rochers, dans la trace du râteau, dans le travail de lʼécriture »

Roland BARTHES

 

 

Le Tofuku-ji figure parmi les édifices bouddhiques les plus importants de Kyoto. Situé dans le sud-est de la ville, ce temple dʼapprentissage pour les jeunes moines en noviciat a dʼabord pour rôle dʼenseigner lʼexpérience méditative. Tous les dimanches, au petit matin, la grande salle appelée zendo accueille jusquʼà deux cents personnes pour la pratique de zazen. Tofuku-ji est aussi un lieu des plus agréables pour les touristes particulièrement aux premières heures de la matinée. Déjà en 1931, dans le livre-guide du Japon publié par la direction générale du tourisme, sous la tutelle des chemins de fer de lʼEtat japonais, Tofuku-ji était recommandé car il « attire en automne beaucoup de promeneurs venus admirer les somptueuses couleurs de sa vallée dʼérables. »

 

Au sein de ce prestigieux monastère zen de lʼécole Rinzai, quatre jardins contemporains, dessinés en 1938 par SHIGEMORI Mire sont dʼexcellents exemples de compositions minérales ou végétales modernes conservant vivant lʼesprit du zen.
Contempler les créations novatrices de ce fameux paysagiste apaise et favorise le lâcher prise. A lʼouest de lʼenceinte, un jardin, composé dʼune suite de pierres symbolisant lʼîle élyséenne placée dans une mer de sable, cristallise la perfection du paysage sec (kare sansui). Plus impressionnant encore, le jardin du Nord, un simple et remarquable damier constitué de dalles de pierre et de mousses. Véritable chef dʼœuvre, cet agencement géométrique porte lʼempreinte dʼune beauté ineffable.

 

 

Infos pratiques
Tofuku-ji
15-778 Hanmachi, Higashiyama-ku, Kyoto-shi, Kyoto
10 min à pied de la gare JR de Tofukuji

 

 

Le musée zen Shinshoji et ses jardins

Calme et sérénité à Fukuyama

 

Photo : OMOTE Nobutada | SANDWICH
Réalisé et supervisé par : NAWA Kohei | SANDWICH

 

Une cascade, un étang, des arbres sur des îlots, des cerisiers en fleur aux heures printanières, des érables en flammes rouges aux heures dʼoctobre agrémentent cet espace propice à la flânerie et à la contemplation. Depuis lʼautomne 2016, chacun peut mener sa journée à sa guise et trouver son bonheur dans ce vaste complexe, établi dans la préfecture de Hiroshima.
Beaucoup dʼactivités y sont proposées. Salle de calligraphie pour copier des sutras (textes attribués au Bouddha ou à ses disciples), initiation à la méditation, selon les places disponibles le matin et en début dʼaprès-midi, possibilité de séjourner pour faire une retraite et pratiquer la méditation.
 

Un musée est dédié à HAKUIN Ekaku (1686-1769) moine, peintre et calligraphe, célèbre pour ses facétieuses représentations de Daruma (maître indien qui introduisit le zen en Extrême-Orient). Une belle collection. De lʼautre côté de la route par une passerelle suspendue, les amateurs dʼarchitecture contemporaine rejoignent le Kôtei, un édifice des plus surprenants. Le bien-être est aussi de la partie avec des pavillons de thé pour assister à une cérémonie, deux restaurants, lʼun de udon (nouilles), lʼautre de tofu. Dans un cadre idyllique, des bains non mixtes (ofuro) délassent les visiteurs. Attention, il faut payer un supplément pour chaque option. Lʼécrivain voyageur Nicolas BOUVIER lʼavait bien compris : « Comme une eau, le monde vous traverse et pour un temps vous prête ses couleurs. Puis se retire, et vous replace devant ce vide quʼon porte en soi […]. »

 

Infos pratiques
Shinshoji Zen Museum and Gardens
91 Kamisanna, Numakuma-cho, Fukuyama-shi, Hiroshima
30 min en bus de la gare JR de Fukuyama

 

 

Lectures recommandées 

 

« Qu'est-ce que le bouddhisme ? » de Jorge Luis BORGES et Alicia JURADO, Folio Essais, Gallimard.
Un essai d'une profondeur et d'une clarté remarquables d'un des plus importants écrivains du XXe siècle sur cette doctrine qui a donné naissance au zen.

 

« Esprit zen, esprit neuf » de SUZUKI Shunryu, Points Sagesses.
L'enseignement d'un maître réputé au Japon et installé en Californie pour transmettre aux Occidentaux la voie d'une pratique juste, d'une attitude juste et d'une compréhension juste. Un classique.

 

« Le zen » de Jean-Luc TOULA-BREYSSE, Que sais-je ? Presses universitaires de France.
Introduction historique et culturelle pour comprendre cette expérience spirituelle fondée sur une discipline quotidienne du corps et de l'esprit.

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages