Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

sg055 sg055

GUIDE Les superaliments japonais Bénéficiez des bienfaits de ces cinq superaliments japonais

La cuisine japonaise est renommée à travers le monde pour la fraîcheur de ses ingrédients et sa maîtrise de l'équilibre des saveurs

Sa réputation comme l'une des cuisines les plus saines au monde s'appuie sur l'espérance de vie élevée des Japonais et le faible taux d'obésité du pays. Ses bienfaits pour la santé sont très certainement dus à la présence importante de légumes frais, poisson, aliments fermentés et produits à base de soja dans son élaboration. Nombre de ces aliments sont considérés comme des super-aliments.

Qu'est-ce qu'un super-aliment ?

Les super-aliments présentent des bienfaits pour la santé, car ils renferment de puissants nutriments. Les Japonais consomment au quotidien quelques-uns de ces aliments les plus recherchés qui constituent même la base de leur alimentation.

 

Thé vert matcha en poudre et fouet traditionnel

 

Le matcha : boire à sa propre santé

L'un des super-aliments japonais les plus répandus est sans aucun doute le thé vert matcha. Vous pouvez le boire sous forme de thé, avec un arrière-goût légèrement sucré, ou l'incorporer à des desserts. Il est considéré comme super-aliment, car il est doué de propriétés antioxydantes et d'une forte concentration en magnésium, zinc, vitamine C et sélénium.

Uji , à Kyoto, propose une des plus belles sélections de thés verts japonais de grande qualité. Les cafés et restaurants de toute la ville en ont d'ailleurs profité pour inventer de nouveaux mets à base de cette poudre comme la fondue au matcha, les pancakes au matcha et le parfait au matcha… Ce qui en fait indéniablement la plus délicieuse façon de consommer ce super-aliment.

 

Matcha utilisé dans différents desserts

 

Si vous préférez découvrir le matcha de façon plus traditionnelle pendant votre voyage au Japon, nous vous recommandons de participer à une cérémonie du thé. La traditionnelle cérémonie du thé date de l'arrivée du matcha au Japon qui devint populaire après qu'Eisai, un moine zen, importa du matcha et des fouets à thé de Chine.

Ces cérémonies étaient un véritable passe-temps pour la noblesse et vous avez, encore aujourd'hui, la chance de pouvoir découvrir cette tradition typiquement japonaise partout dans le pays. Les temples zen, en particulier ceux de Nara , de Kyoto , et de Kamakura , sont réputés pour leurs cérémonies du thé qui se déroulent dans un cadre paisible et idyllique.

 

Un yuzu tout juste récolté

 

Le yuzu : un super fruit acidulé

Bien que tous les agrumes soient riches en vitamine C, le yuzu renferme trois fois plus de vitamines que le citron, lui valant ainsi le statut de super-aliment. C'est également un puissant antioxydant qui délivre un parfum qui aurait de véritables effets sur l'humeur et l'énergie.

Ce croisement entre un pamplemousse, un citron vert et une mandarine est tout autant apprécié pour ses bienfaits sur la santé que pour sa saveur citronnée et son arôme. Si le yuzu est si prisé, c'est aussi en raison de son temps de pousse. En effet, les arbres mettent une dizaine d'années à arriver à maturité avant de commencer à produire des fruits.

La majorité des yuzus poussent dans la préfecture de Kochi et sont ainsi un élément central de la cuisine de cette région. On se sert le plus souvent du jus comme assaisonnement et de la peau comme décoration. On le retrouve le plus couramment sous forme de sauce d'accompagnement, mélangé à de la sauce soja et à du vinaigre. C'est également un ingrédient populaire des jus auxquels il apporte un goût acide et amer. Enfin, le vin de yuzu originaire de Kochi est un rafraîchissement toujours bienvenu en été.

 

Une prune umeboshi salée sur du riz

 

L'umeboshi : une prune salée aux multiples bienfaits

Si vous n'êtes pas habitué à en manger, les prunes salées appelées umeboshi ne raviront peut-être pas vos papilles dès la première bouchée. Leur saveur aigre et salée fait d'elles un ingrédient polyvalent, utilisé dans de nombreux plats. Mais si elles sont aussi populaires, c'est avant tout en raison de leurs bienfaits pour la santé.

En effet, leur qualité de super-aliment est bien documentée à travers l'histoire et remonte à l'époque de Heian (794-1185), lorsque les Japonais s'en servaient comme médicament. Leur teneur en acide citrique améliore la circulation, stimule le système immunitaire et apporte de l'énergie, tandis que ses polyphénols réduiraient le risque de diabète et seraient bénéfiques pour la tension.

 

Des umeboshi utilisées dans divers plats

 

Manger de l'umeboshi seule, sans rien, n'est pas conseillé si vous n'en avez jamais goûtée. Nous vous recommandons plutôt d'y goûter en guise d'accompagnement avec du riz pour apporter de la saveur au plat et une touche d'aigreur salée. Les umeboshi sont également très populaires comme garniture pour les boulettes de riz onigiri.

Les amateurs d'umeboshi se doivent de visiter la préfecture de Wakayama , connue pour ses cultures d'umeboshi. C'est là qu'on trouverait les meilleures du pays. Plusieurs usines spécialisées proposent des visites et vous laissent faire mariner votre propre umeboshi ou en faire de la confiture ou du jus.

 

Du natto, un jaune d'œuf et de la ciboule sur du riz

 

Le natto : des vitamines au goût particulier

Il faut peut-être encore plus de temps pour s'habituer au goût du natto qu'à celui des umeboshi. En effet, ces germes de soja fermenté ne font pas l'unanimité en raison de leur forte odeur et de leur texture gluante et filante. Pour ceux qui ne le trouvent pas repoussant, le natto est un aliment très nutritif. On le sert généralement avec du riz et de la ciboule pour en faire un plat sain et nourrissant.

Cet aliment traditionnel japonais est, comme la plupart des haricots, riche en protéines. Il contient notamment de la nattokinase, une enzyme qui fluidifie le sang et améliore la circulation sanguine. Ainsi, c'est un ingrédient de choix pour prévenir la formation de caillots dans le sang, l'hypertension, les AVC et les crises cardiaques.

En outre, le natto est également une excellente source de vitamine K2 importante pour la santé des os. Ainsi, les personnes qui consomment régulièrement du natto présentent une densité osseuse significativement plus élevée que celles qui n'en consomment pas. De plus, cet aliment aide à prévenir l'ostéoporose chez les femmes.

 

Cônes au miso et au soja

 

Le miso, pilier de la cuisine japonaise

Le miso n'est pas qu'une simple soupe. Cet ingrédient fabriqué à partir de soja fermenté, de riz, de sel et de champignons kojikin, est un des piliers de la cuisine japonaise. Il s'utilise sous forme de bouillon, de marinade, de sauce et même de pâte à tartiner. En fait, il est presque impossible de ne pas manger de miso lorsque vous êtes au Japon.

 

Une cuillère de miso

 

Le miso contient des protéines, des vitamines B1, B2, B6, B12, E et K, de l'acide nicotinique, de l'acide folique, du sodium, du calcium, du potassium, du magnésium, du fer, du zinc, de l'iode, du sélénium, des fibres alimentaires, et enfin, des acides gras monoinsaturés et polyinsaturés.

Pour en apprendre plus sur cet aliment au cœur de la cuisine japonaise, ajoutez Yuasa , dans la préfecture de Wakayama, à votre itinéraire de voyage au Japon. Remontez le temps et visitez les usines qui fabriquent encore le miso de manière traditionnelle et en font une pâte sucrée douée de saveurs complexes et remarquables. Un must pour les gourmets !

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages