Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

sg063 sg063

GUIDE Bouddhisme zen et méditation au Japon Certains temples japonais proposent des retraites bouddhistes

La méditation japonaise est connue à travers le monde pour ses vertus spirituelles et ses effets sur le bien-être physique et mental

Ses origines coïncident avec celles du bouddhisme zen, une religion qui met l'accent sur cette pratique pour atteindre l'éveil spirituel. Des études ont démontré que la méditation zen permet, entre autres avantages pour la santé, de gérer l'anxiété et le stress. Au sein d'un pays aussi frénétique que le Japon, cette pratique est un excellent moyen de ralentir et d'atteindre une certaine tranquillité d'esprit. La méditation zen n'est pas une activité uniquement réservée aux Japonais. En effet, les touristes peuvent aujourd'hui s'essayer à cette tradition ancestrale au cours de retraites ou dans des temples à travers le pays.

Histoire du bouddhisme japonais

Le bouddhisme est arrivé au Japon au cours du VIe siècle, depuis la Chine et la Corée grâce à la Route de la soie, un ancien réseau de routes commerciales. Le shintoïsme, un ensemble de croyances indigène au Japon, est antérieur à l'arrivée du bouddhisme. Il serait d'ailleurs basé sur d'anciennes religions qui vouaient un culte à la nature. Le bouddhisme a eu une réelle influence sur l'évolution et la construction du shintoïsme, même si la plupart des Japonais ne sont pas enclins à se qualifier de fidèles de l'une ou l'autre religion. D'ailleurs, beaucoup vont se recueillir à la fois dans des temples bouddhistes et des sanctuaires shinto.

Le zen est sans conteste la branche du bouddhisme la plus répandue au Japon et son influence est très clairement visible dans divers aspects culturels du pays. Certains sont même des expressions directes du zen, comme les jardins japonais, les cérémonies du thé et même les arts martiaux.

Le bouddhisme zen pratique la méditation pour atteindre la connaissance de soi et l'éveil spirituel. Ceux qui pratiquent le zen n'en appellent pas à de puissantes divinités, mais sont plutôt guidés par leur maître tout au long de leur voyage spirituel.

 

Un lieu tranquille est l'endroit idéal pour méditer

 

Comment pratiquer la méditation

La méditation a de nombreux bienfaits sur la santé, puisque comme l'ont montré plusieurs études, elle aide à lutter contre la dépression et l'anxiété, à réduire le stress, à améliorer le sommeil et même, dans certains cas, à soigner des douleurs chroniques. Si vous souhaitez en apprendre plus sur le bouddhisme zen et la méditation, le zazen est un excellent point de départ. Cette célèbre technique de méditation japonaise met l'accent sur une concentration profonde et la contemplation. Elle sert de base à la méditation zen dans son ensemble.

Cette technique se pratique dans un endroit silencieux et ordonné, dans une posture assise spécifique. Assis à genoux, en lotus ou en demi-lotus, ayez la colonne vertébrale bien droite, rentrez le menton et étirez votre nuque comme si vous cherchiez à la faire toucher le plafond. Laissez votre respiration s'écouler silencieusement et naturellement, sans essayer de la contrôler. Lorsque des pensées émergent, laissez-les passer sans les juger, vous y attacher ou tenter de les fuir.

S'essayer à la méditation japonaise

Au Japon, de nombreuses personnes pratiquent le sesshin, une méditation de groupe qui se déroule dans un temple ou dans un centre. Si vous êtes à la recherche d'une expérience zen typique, orientez-vous vers cette pratique.

De très nombreux touristes se rendent au Japon pour étudier la méditation au sein de temples bouddhistes. Lors d'un cours de zazen typique, vous apprendrez les bases de la méditation et les façons d'intégrer le zen à votre quotidien. On vous guidera ensuite dans la pratique du zazen au cœur d'un temple paisible. Ces cours sont généralement suivis d'une visite du parc du temple ou par une invitation à participer à d'autres pratiques zen.

Kyoto, Nara et Kamakura sont célèbres pour leurs temples zen, dont beaucoup proposent des cours de méditation. D'autres régions moins connues comme celles de Sendai ou d'Otsuki proposent également ce genre de cours. Il est généralement nécessaire d'effectuer une réservation pour vous joindre à un cours de zazen. De nombreux établissements proposent des cours en anglais à travers le Japon (même si cela est propre à chaque temple). Certains font cours tous les jours, tandis que d'autres ne le font qu'une fois par semaine, il est donc préférable de faire quelques recherches préalables et de planifier votre visite. La grande majorité des parcs et des temples zen comptent des jardins que vous pouvez explorer à votre guise avant ou après votre cours pour vous aider à méditer et vous concentrer.

 

Les jardins zen sont aménagés de façon à aider à la méditation

 

Les jardins zen

Au VIe siècle, les moines bouddhistes ont créé les premiers jardins zen dans le but d'apaiser l'esprit et d'aider à la méditation. Les jardins zen, ou jardins secs japonais, sont généralement composés de gravier, de sable, de mousse, d'arbres élagués et de buissons, ainsi que de rochers et de pierres très méticuleusement disposés. Ainsi, on utilise des râteaux pour dessiner avec soin des spirales ou des vagues dans le sable et le gravier afin de représenter l'eau. Les pierres et roches sont utilisées pour symboliser des éléments comme des arbres ou le feu. Les galets lisses utilisés ont été polis par la nature, et non pas par l'homme. Les jardins zen imitent l'essence de la nature, plutôt que son apparence ou son utilisation réelle. Il en résulte des lieux apaisants et tranquilles qui invitent à l'introspection et à la méditation.

Les jardins zen sont souvent petits et conçus pour n'être admirés que d'un seul point de vue à l'extérieur du jardin en lui-même, car ils jouent avec la perspective. Parmi les jardins zen les plus célèbres du Japon, citons Komyoji à Kamakura et Ryoanji à Kyoto. Inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO, Ryoanji était à l'origine le domaine d'un riche aristocrate avant d'être converti en temple zen en 1450. Les origines de ces célèbres jardins, ainsi que leur véritable signification, demeurent à ce jour un mystère.

 

Autres activités des temples : la calligraphie et les cérémonies du thé

 

Autres activités à découvrir dans un temple

Les visiteurs les plus curieux peuvent s'adonner à d'autres activités que la méditation et la découverte de jardins zen dans un temple. En effet, où que vous soyez dans le pays, vous pouvez participer à une cérémonie du thé, à des cours de calligraphie shakyo ou au shukubo, un séjour d'une nuit dans un temple.

Au Japon, la culture du thé est synonyme de bouddhisme zen. En effet, celle-ci a vu le jour dans le milieu zen et la cérémonie du thé a été grandement influencée par cette branche du bouddhisme. Certains temples offrent des cours de cérémonie du thé durant lesquels les participants en apprennent plus sur l'histoire et la philosophie de cette tradition, avant d'assister à une cérémonie présidée par leur maître. Ils sont ensuite invités à préparer et servir leur propre tasse de thé.

La calligraphie shakyo est l'art de reproduire des sutras bouddhistes à la main. Bien qu'elle soit d'une beauté exceptionnelle, elle requiert bien plus qu'un simple regard d'artiste. En effet, chaque trait demande votre attention tout entière, c'est pourquoi le shakyo est une pratique reposant sur la pleine conscience et la discipline. De nombreux temples proposent des cours de shakyo.

Enfin, certains temples sont dotés de chambres d'hôtes appelées « shukubo » afin de vous permettre de passer une nuit sur les lieux. Historiquement, seuls les moines et les pèlerins étaient autorisés à s'y arrêter pour la nuit, mais en raison d'un intérêt grandissant pour le bouddhisme zen, de plus en plus de temples ouvrent leurs portes aux touristes étrangers pour une nuit.

Toutes ces informations sont exactes au moment de leur rédaction, en mars 2019.

Vous aimerez aussi…

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages