Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

sacred sites and pilgrimage routes in the kii mountain range sacred sites and pilgrimage routes in the kii mountain range

Sites sacrés et chemins de pèlerinage dans les monts Kii (UNESCO)

Ce site collectif inscrit au patrimoine mondial regroupe trois régions sacrées, à la culture très riche, dans les préfectures de Nara, de Wakayama et de Mie

La région de Yoshino et d'Omine , Kumano Sanzan, Koyasan et les chemins de pèlerinage qui les relient illustrent la fusion entre le shinto, religion native du Japon dont le concept majeur est le caractère sacré de la nature, et le bouddhisme, qui fut importé des pays voisins. Les sites et leurs paysages boisés reflètent une tradition d'adoration de la montagne, considérée comme sacrée, qui est extrêmement bien documentée et perdure depuis plus de 1200 ans.

Points forts

  • Visiter les trois grand sanctuaires qui forment le Kumano Sanzan
  • Séjourner dans un temple shukubo pour faire l'expérience de la vie monacale le temps d'une nuit
  • Parcourir les chemins pavés des anciens chemins de pèlerinage

Les ermites des montagnes

Situés à l'extrême nord des monts Kii, Yoshino et Omine sont devenus un lieu sacré pour le Shugendo, une religion qui mêle des éléments du bouddhisme tantrique, du taoïsme et du culte japonais de la montagne. Les racines de cette religion remontent au XIIe siècle. Les adeptes du Shugendo, aussi appelés les « yamabushi » ou ermites de la montagne, mènent une vie ascétique, isolés dans les montagnes. Situé dans la montagne, le temple Kinpusenji est le temple principal du Shugendo et vaut particulièrement le détour au printemps, lors de la floraison des cerisiers.

Yoshino est célèbre dans tout le pays pour la beauté de ses cerisiers en fleurs. L'une des figures emblématiques de l'histoire japonaise, le seigneur de la guerre Toyotomi Hideyoshi (1536-1598), y aurait organisé une somptueuse fête pour en admirer la floraison en 1594. Chaque année en avril, un rituel ancré dans le Shugendo se déroule dans le temple Kinpusenji , au cours duquel les participants confessent leurs péchés et font des offrandes de fleurs de cerisiers.

Des sanctuaires sacrés

Kumano Sanzan désigne un ensemble de trois sanctuaires majestueux, situés au sud-est de la péninsule de Kii : Kumano Hongu Taisha , Kumano Nachi Taisha et Kumano Hayatama Taisha . Vous pouvez visiter les trois sanctuaires en une journée en voiture, mais si vous voulez profiter pleinement du panorama ou si vous vous déplacez en transport en commun, prévoyez de passer une nuit ou deux dans la région. Katsuura Onsen et Hongu Onsen sont des destinations populaires pour la nuit. Réputées pour être parmi les plus hautes cascades du Japon, les chutes de Nachi sont elles-mêmes considérées comme l'incarnation d'une divinité et mesurent 13 mètres de large et 133 mètres de haut. D'après une croyance populaire, si vous êtes aspergé de leur eau, vous vivrez très longtemps.

Séjourner dans un temple

Perchée au somment d'une montagne, Koyasan est une cité religieuse unique qui compte plus de 100 temples. Le plus célèbre d'entre eux est le temple Kongobuji , édifié en 816 par le moine Kukai (774-835), fondateur de l'école bouddhiste Shingon. Vous pourrez y découvrir des salles décorées de somptueuses portes coulissantes, ainsi que la salle où Hidetsugu, le neveu de Toyotomi Hideyoshi (1568-1595), fit hara-kiri alors que Hideyoshi l'acculait.

Koyasan est réputée pour ses nombreux temples, dans lesquels vous pouvez séjourner. Appelés shukubo, ces hébergements au sein des temples vous permettent de mieux découvrir la vie religieuse et la culture japonaise traditionnelle. Les activités et expériences offertes durant votre séjour incluent l'écriture de sutras, des séances de méditation, la prière du matin ainsi que d'autres rituels. Le shojin ryori, la cuisine végétarienne traditionnelle des moines bouddhistes, ne manque pas de régaler les visiteurs.

Voyages spirituels

Les chemins de pèlerinage anciens qui relient ces sites sacrés dans les montagnes sont désignés sous le nom de Kumano Kodo . Ce réseau de sentiers est l'un des deux seuls itinéraires de pèlerinage inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO. Les cinq principaux chemins du Kumano Kodo sont Nakahechi, Kohechi, Iseji, Omine Okugakemichi et Koyasan Choishimichi. Bien que nombre d'entre eux soient parsemés d'escaliers escarpés en pierre et de cols difficiles à franchir, ces chemins anciens valent le détour afin de découvrir les mystérieux vestiges historiques et les paysages luxuriants des monts Kii.

Comment s'y rendre

Kinpusenji se situe à environ 10 minutes à pied de la gare de Yoshinoyama, sur le téléphérique au départ de la gare de Kintetsu Yoshino. Vous pouvez rejoindre cette gare en deux heures depuis la gare de Kintetsu Kyoto.

Pour Kumano Hongu Taisha , l'un des sanctuaires de Kumano Sanzan, descendez à l'arrêt de bus Hongu-taisha-mae. Cet arrêt se situe à deux heures de la gare de Kii-Tanabe, sur la ligne de bus Ryujin. Pour rejoindre la gare de Kii-Tanabe, prenez la ligne de train JR Express Ocean Arrow. Le trajet depuis la gare de Shin Osaka dure environ deux heures.

Pour Koyasan , vous pouvez prendre le bus Nankai Rinkai pour rejoindre différents points de la région de Koyasan à partir de la gare de Koyasan. La gare se situe à environ cinq minutes de la gare de Gokurashibashi, sur le téléphérique Nankai Koyasan. La gare de Gokurashibashi se situe à deux heures de trajet de la gare de Wakayama ou à environ une heure et quarante minutes de la gare de Namba, à Osaka.