Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

À la découverte de Kobe et de ses traditions préservées

Dans chaque région que nous avons visitée au Japon, nous avons remarqué que la conservation des traditions était importante. En voyageant au Japon, on peut visiter de nombreux sanctuaires et temples, participer à divers festivals et cérémonies, mais aussi apprécier des maisons en bois à l'architecture typique, expérimenter lart de vivre et se promener dans des endroits naturels où la biodiversité est préservée. Kobe, à une vingtaine de minutes seulement dOsaka en train, a parfaitement réussi à mélanger la conservation des traditions à la modernité pour un tourisme plus durable. Nous avons eu un énorme coup de coeur pour cette ville de contrastes.

 

Visiter Kobe : une ville historique bercée par les traditions

En voyage, nous aimons beaucoup nous immerger en expérimentant les cultures et traditions des pays. Nous avons choisi de visiter Kobe au mois daoût durant le O-bon matsuri. Cest l'un des matsuri les plus importants de l’été au Japon car c'est une fête pour honorer les esprits des ancêtres. À cette occasion, les Japonais portent le Yukata, un kimono léger généralement porté en été.

L’évènement se déroule au port à la nuit tombée. Des dizaines de milliers de personnes viennent spécialement à Kobe pour assister à cette grande fête. Dans une ambiance détendue, les spectateurs sont invités à danser le O-bon Odori, la danse du O-bon (le O-bon matsuri de Kobe se déroule habituellement aux alentours du 15 août). Cest loccasion parfaite de sympathiser avec les habitants de Kobe, heureux de nous faire participer à cette fête. Nous tournons tous ensemble autour de lestrade principale où des chanteurs et des musiciens jouent de la musique traditionnelle japonaise. Le O-bon de Kobe est le plus grand de la région du Kansai. Cest la première fois que nous assistons à un festival au Japon et cest vraiment un excellent moyen de partager un moment authentique et joyeux avec les locaux.

Cest aussi à Kobe que nous visitons notre première brasserie de saké. La préfecture de Hyogo produit à elle seule 30% de la totalité du saké du Japon. Leau limpide de la chaîne de montagnes Rokkō et la qualité du riz sont essentielles à la fabrication dun bon saké. Nous visitons la brasserie de Kiku-Masamune, lun des 5 producteurs historiques du quartier de Nada. La brasserie de Kiku-Masamune, vieille de plus de 350 ans, a aménagé un musée pour permettre aux visiteurs de mieux comprendre la production du saké. Nous apprenons ainsi le processus du brassage et découvrons les techniques et les outils utilisés. La brasserie de Kiku-Masamune fabrique ses propres tonneaux à la main. Une partie du musée est donc consacrée à la fabrication des tonneaux et un atelier permet même de voir les ouvriers à laction. 

Kobe est une ville portuaire qui a eu un rôle important dans lHistoire du Japon. Cest dailleurs là quon trouve lun des plus anciens sanctuaires shinto du Japon. Le sanctuaire de Ikuta Jinja aurait été fondé par limpératrice Jingû en 201.

Kobe est aussi une ville multiculturelle. Elle a ouvert ses portes aux marins et marchands étrangers dès le 19ème siècle. On peut ainsi y visiter le quartier chinois de Nankin-machi qui est lun des plus grands du Japon ou encore la galerie marchande de Motomachi où lon retrouve 300 boutiques historiques.

 

Arima Onsen sur les pentes des monts Rokkō

Notre découverte de la ville de Kobe continue avec le pont du détroit d'Akashi, qui est le plus grand pont suspendu du monde ! Achevé en 1998, le pont du détroit dAkashi, long de 4km, relie Kobe à l’île dAwaji.

On peut prendre un ascenseur pour accéder à une plateforme sur le pont qui nous permet dapprécier une vue spectaculaire à 298 mètres de haut.

Le musée du pont parle de sa construction mais aussi des imprévus, comme le grand tremblement de terre de Hanshin-Awaji survenu durant les travaux en 1995. Nous sommes très émus par cette visite qui nous rappelle la force de la nature et la manière dont les Japonais sadaptent.

Après avoir visité la ville de Kobe, nous continuons à prendre de la hauteur en empruntant le téléphérique pour accéder au jardin dHerbes de Nunobiki, le plus grand parc floral du Japon. Le téléphérique Kobe Nunobiki se trouve à proximité de la gare Shinkansen Shin-Kōbe.

Ce que nous apprécions particulièrement avec Kobe, cest cette possibilité de sortir de la ville pour se retrouver immédiatement en pleine nature. Le contraste est saisissant en sortant de la gare de Shin-Kobe ! Dun côté de la gare, on est plongé au coeur du centre-ville qui bourdonne avec ses hauts bâtiments, et de lautre côté, on se retrouve directement au cœur de la nature au milieu des arbres. On peut rejoindre ainsi les 4 cascades de Nunobiki en randonnée. La plus grande cascade mesure 43 mètres de hauteur ! Le téléphérique qui nous mène au jardin dHerbes de Nunobiki nous permet davoir une magnifique vue sur la forêt, sur la ville de Kobe et sur la mer.

Pour terminer notre séjour, nous décidons de continuer à prendre de laltitude en nous rendant dans les monts Rokkō. Le Mont Rokko, à 931 mètres de haut, est le sommet le plus haut de la chaîne de montagnes du même nom. Depuis la station de Sannomiya, on peut prendre le train ou le bus, avant de prendre le funiculaire jusqu’à la station Rokko Sanjo. Le funiculaire Rokko, qui existe depuis 1932, est une attraction touristique en lui-même car il a gardé son authenticité.

Ce funiculaire permet d’accéder à l’observatoire Tenran du mont Rokko qui figure parmi les spots de nuit les plus appréciés du Japon, car la plateforme permet d’avoir une vue à ”Dix millions de dollars” sur Osaka à gauche, Kobe et le détroit d’Akashi à droite.

Le téléphérique de Rokko Arima permet de relier le sommet du mont Rokko jusqu’à Arima Onsen, lune des plus anciennes stations thermales du Japon.

En dehors du téléphérique, on peut aller à Arima Onsen en bus depuis les stations de Shin-Kōbe ou de Sannomiya. Nous concernant, nous avons décidé d’aller à Arima Onsen en train depuis la gare de Shin-Kobe. Le trajet total ne met que 30-40 min.

Le rythme paisible du train nous permet dapprécier les paysages qui défilent derrière les fenêtres. À Arima Onsen, on trouve deux sources différentes : la source Kin-sen (la source dor) et la source Gin-sen (la source dargent). Nous tombons sous le charme des ruelles étroites et des maisons en bois de style Edo. Arima Onsen est également réputée pour son artisanat de bambou, ses pinceaux de calligraphie et le Tansai Senbei (une délicieuse spécialité locale).

Lhôtel où nous séjournons, le Nakanobo Zuien, nous permet de profiter pleinement des bains dans un cadre idyllique. Dans notre chambre japonaise traditionnelle, nous dégustons un incroyable menu japonais préparé à base de produits locaux et de saison. Cela nous permet de goûter aux produits des fermes environnantes et de découvrir les différentes richesses de la mer intérieure de Setouchi. Les repas sont des moments que nous aimons particulièrement en voyage. Nous privilégions la consommation de produits locaux pour découvrir les spécialités de la région, mais aussi pour limiter notre impact carbone puisque les aliments n’ont pas à être transportés sur de longues distances.

En plus des sources deau chaude, Arima Onsen est lun des rares endroits où lon peut encore voir des Geishas en activité. Le soir venu, lors du festival d’été dArima au bord de la rivière, les Geishas dansent au rythme de musiques traditionnelles. Nous assistons au spectacle de Geisha avec émerveillement. Elles bougent leurs éventails avec délicatesse au rythme de la musique. Des stands proposent également de la nourriture sur le pouce et des jeux sont proposés aux enfants. Tout comme pour le O-bon matsuri, cest à nouveau loccasion pour nous de rencontrer des Japonais dans une ambiance bon enfant.

Ce voyage à Kobe nous a permis de nous immerger dans la culture japonaise. Kobe est une ville moderne mais elle a réussi à conserver ses traditions pour permettre aux voyageurs de favoriser le tourisme durable à travers le partage des moments authentiques avec les Japonais.

Pour en savoir plus sur la ville de Kobe : https://www.feel-kobe.jp/fr/

Article signé Clo & Clem 

Recherche

Catégories

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages