Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

story guide story guide

GUIDE Le whisky japonais Le Japon est considéré comme l'un des meilleurs producteurs de whisky au monde

Le whisky japonais découle d'une tradition ancestrale qui a su attirer l'attention du monde entier au début des années 2000

Le Japon a commencé à produire du whisky en 1870, mais ce n'est que dans les années 1920 que la production commerciale est lancée. Ces années coïncident avec le retour d'Écosse de Masataka Taketsuru, où il avait étudié l'art de la distillation du whisky. Il est engagé par Shinjiro Torii, fondateur de Torii Shoten, la première distillerie de whisky du Japon qui deviendra plus tard Suntory. Sa mission ? Fabriquer un whisky japonais. Cet alcool dans sa version japonaise connaît d'abord un succès uniquement national jusqu'en 2003, année où Yamazaki 12 ans remporte l'or au International Spirits Challenge. Son succès continue de croître lorsque Jim Murray élit un whisky Yamazaki de Suntory au titre de meilleur whisky au monde de l'année 2015 dans son guide « Whisky Bible ». Ce sacre marque la naissance d'une nouvelle culture du whisky de renommée internationale.

 

L'attribution du titre de meilleur whisky au monde de l'année 2015 à un whisky japonais a attiré l'attention du monde entier

 

Bien plus que de l'orge maltée

Une eau de grande qualité : la ville de Yamazaki fut jadis citée dans un ancien poème pour ses eaux minérales cristallines qui enchantèrent le maître du thé légendaire Sen no Rikyu. En 1923, Shinjiro Torii ouvre la toute première distillerie du Japon à Yamazaki.

Le climat : trois rivières convergent près de Yamazaki, causant ainsi une brume épaisse presque toute l'année. Des températures changeantes associées à une forte humidité créent l'environnement idéal à la maturation du whisky.

Le bois : les fûts utilisés pour la fabrication de whisky japonais sont en bois japonais. Pendant les mois humides de l'été, le bois gonfle et absorbe le whisky. Pendant l'hiver, les fûts sèchent et infusent le whisky d'arômes boisés.

Distillation en haute altitude : les distilleries japonaises sont situées à plus haute altitude que la plupart des autres dans le monde. En effet, une altitude plus élevée permet un meilleur contrôle du processus de distillation, car la température est l'un des facteurs les plus importants entrant en jeu dans la fabrication de spiritueux de haute qualité.

 

Yamazaki et Nikka sont deux des plus grands noms du whisky japonais

 

Les grands noms du whisky japonais

En 1899, Shinjiro Torii fonde Torii Shoten, qui deviendra plus tard Suntory. Il rêvait alors d'un Japon amateur de whisky. Il rencontre le chimiste Masataka Taketsuru après la Première Guerre mondiale, alors que ce dernier rentrait tout juste au Japon, accompagné de sa femme Jessica Cowan. Il venait d'étudier la chimie et la production de scotch à l'Université de Glasgow. En 1923, Torii et Taketsuru ouvrent la première distillerie de whisky malté au Japon, à Yamazaki. Six ans plus tard, ils sortent le Suntory White Label, le premier vrai whisky japonais de l'histoire.

Suntory

La distillerie Suntory Yamazaki est implantée à Yamazaki, en périphérie d'Osaka. Il s'agit de l'une des trois distilleries de Suntory au Japon, les deux autres étant situées à Chita et à Hakushu. Le Yamazaki Single Malt Sherry Cask 2013 a été sacré meilleur whisky au monde de l'année 2015 et a attiré l'attention du monde entier. Vieilli en fûts de xérès, ce whisky au goût soyeux et parfumé est moins tourbé que la plupart des whiskys habituels. Il est similaire à un scotch des Lowlands.

Nikka

Après avoir quitté Suntory, Masataka Taketsuru décide d'ouvrir sa propre distillerie et s'inspire des distilleries écossaises. En 1934, il fonde Dai Nihon Kaju dans les régions froides et septentrionales de Hokkaido, qui sera ensuite renommée Nikka. Nikka compte aujourd'hui une deuxième distillerie à Sendai, sur l'île de Honshu. Le Nikka Taketsuru Pure Malt est un mélange de single malts provenant des deux distilleries et vieilli dans d'anciens fûts de bourbon et de xérès pour lui apporter une longue finale légèrement fumée.

 

Il existe une grande gamme de whiskys japonais sur le marché

 

Respecté par sa nation, relativement méconnu à l'étranger

Tous les whiskys japonais ne sont pas primés, car il en existe également d'autres, certes moins connus, mais tout aussi excellents. Goûtez au single malt Yoichi, un whisky japonais raffiné et éprouvé. Kirin Whisky Fuji Sanriku est un excellent whisky au goût d'alcool assez prononcé, idéal pour concocter un cocktail highball en été. Il occupe une place unique dans la gamme des whiskys japonais, car son arôme et ses saveurs sont davantage similaires à ceux du bourbon. Sa production a été stoppée en 2018, mais ne manquez pas d'en boire un verre si vous en trouvez une bouteille. Pour un whisky plus jeune, pas trop marqué, essayez le single malt Akashi White Oak. Il affiche un arôme de chêne prononcé et une finale assez forte qui s'atténue quelque peu après l'avoir laissé s'aérer dans le verre.

 

La plupart des distilleries proposent des visites et des dégustations

 

Goûtez à l'histoire du whisky japonais dans une distillerie

Les distilleries japonaises de whisky sont souvent ouvertes au public à certains moments de l'année et les plus grandes disposent même de boutiques souvenirs. En visiter une est un excellent moyen d'en apprendre plus sur le whisky japonais et d'en déguster. Toutes les grandes distilleries proposent des visites, donc rendez-vous sur leur site internet pour en savoir plus. Veuillez toutefois noter que la plupart des visites ne sont pas effectuées en anglais. Planifiez votre visite bien à l'avance, car même les petites distilleries vendent leurs billets très rapidement.

 

La distillerie Mars Shinshu est celle située à la plus haute altitude du Japon

 

La visite de la distillerie Yamazaki est la plus célèbre. Quatre visites en anglais sont organisées par mois, avec dégustation à la clé. La distillerie Hakushu à Yamanashi propose également une longue visite et une dégustation, mais uniquement en japonais. La distillerie Yoichi à Hokkaido organise des visites en japonais tous les jours, mais elle met à disposition des casques pour écouter une traduction en anglais. Les visites sont parfois annulées pendant l'hiver en raison de fortes chutes de neige. La distillerie moins connue Mars Shinshu est celle située à la plus haute altitude du Japon. Elle se trouve dans les Alpes japonaises du Sud. Le clan Hombo y est à l'œuvre depuis 1949. La visite dure 30 minutes et inclut une dégustation. Bien qu'elle s'effectue uniquement en japonais, c'est une expérience à ne surtout pas manquer. Rendez-vous sur leur site internet pour effectuer une réservation par e-mail.

 

Le whisky japonais se déguste partout dans le pays

 

Où boire du whisky japonais

Vous trouverez du whisky japonais dans tout le pays. Les hôtels japonais sont d'ailleurs souvent dotés de bars calmes proposants plusieurs whiskys japonais à la carte. Rendez-vous dans un izakaya pour boire un highball ou d'autres cocktails à base de whisky japonais. Partout dans le pays, de petits bars affichent une très belle sélection de whiskys. Ils seront fiers de vous aider à trouver ce qui vous plaît le plus et de vous faire découvrir différentes gammes.

La sélection Suntory (Hibiki, Yamazaki, Chita et Hakushu) offre un joli équilibre d'arômes, à déguster de préférence sec ou avec des glaçons. Les barmans japonais sont très fiers de leurs talents de sculpteurs de glace et ne servent ces variétés qu'avec les meilleurs glaçons possible. Ceux utilisés ne fondent pas dans le verre et n'ajoutent donc pas d'eau au whisky.

Les whiskys japonais moins connus n'ont peut-être pas reçu autant de récompenses que ceux de Suntory, mais ils n'en demeurent pas moins excellents. La commande la plus courante dans un izakaya est une assiette de poulet frit karaage avec un highball. Le poulet chaud pané s'associe parfaitement au cocktail sec et pétillant. Prenez-le à base d'un whisky Suntory Kaku ou Nikka simple. La plupart des restaurants dans les grandes villes ont au moins un des deux à la carte. Ces cocktails simples et rafraîchissants sont un incontournable des étés chauds japonais.

Toutes ces informations sont exactes au moment de leur rédaction, en mars 2019.

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages