Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

sg066 sg066

GUIDE Visiter le Japon à vélo Découvrez le Japon en deux-roues

Les paysages montagneux et variés du Japon en font une destination de choix pour les cyclistes

Pour voyager à l'intérieur du Japon, les voyageurs préfèrent généralement s'appuyer sur le très complet réseau ferroviaire japonais. Cependant, si vous optez pour un vélo plutôt qu'un JR Pass , vous aurez la chance de découvrir des lieux que de nombreux touristes étrangers ne verront jamais en empruntant les itinéraires classiques, très fréquentés.

 

Le Japon change de visage radicalement selon la saison

 

Le climat

Planifier votre voyage peut vous sembler un peu ardu, car vous devez prendre en considération les quatre saisons très distinctes du pays, ainsi que la diversité de ses paysages et de ses conditions environnementales.

Par exemple, les hivers sur Hokkaido , l'île la plus septentrionale, sont rudes et longs, tandis que les régions méridionales de Kyushu et Shikoku jouissent de températures bien plus clémentes. D'ailleurs, vous risquez d'être vite recouvert de sueur si vous y séjournez l'été. Ainsi, ayez bien en tête les climats et le type de terrain que vous rencontrerez lors de votre voyage.

L'île principale de Honshu présente des variations météorologiques dans chacune de ses régions. Les différents itinéraires reliant Aomori à Yamaguchi vous réservent des paysages spectaculaires et variés. En raison du climat rude de saison, il est préférable de vous attaquer à Hokkaido et aux préfectures septentrionales de Honshu durant les mois les plus chauds et de vous diriger vers le sud au printemps ou à l'automne. Si vous vous sentez particulièrement aventurier, rendez-vous dans la région tropicale d'Okinawa . Les routes sont souvent moins empruntées tôt le matin, quel que soit votre itinéraire, alors essayez de vous réveiller tôt afin de profiter au maximum de votre journée.

 

Les routes japonaises, toujours bien entretenues, font le bonheur des cyclistes

 

Le cyclisme au Japon

Les Japonais sont très respectueux au volant et les routes sont bien entretenues dans tout le pays. Cependant, sachez que bon nombre des routes secondaires moins fréquentées sont étroites, abruptes et sinueuses. Même si ces dernières sont plus compliquées à parcourir, les paysages qu'elles sillonnent vous feront oublier vos efforts supplémentaires.

Au Japon, la conduite s'effectue à gauche, alors faites attention si vous êtes habitué à rouler à droite. Faire du vélo dans les grandes villes peut s'avérer vraiment stressant en raison du trafic automobile très dense, alors nous vous conseillons de rester en dehors de ces métropoles autant que possible.

Si vous préférez ne pas élaborer votre itinéraire de A à Z, il en existe plusieurs déjà tracés que vous pouvez suivre. Ainsi, vous pouvez décider d'emprunter la populaire Shimanami Kaido , une piste cyclable de 60 km reliant Onomichi sur l'île de Honshu à Imabari sur l'île de Shikoku et qui traverse la mer intérieure de Seto. Cette route relativement facile est un excellent point de départ pour les débutants désireux de s'initier au cyclisme pendant leur voyage au Japon. Cette route traverse six îles et six ponts et croise de nombreux hôtels et auberges de jeunesse proposant des chambres à un prix intéressant pour les voyageurs fatigués.

Si vous aimez la compétition, inscrivez-vous à la Japanese Odyssey, une course d'endurance à vélo. En 2018, les coureurs devaient passer par 12 checkpoints obligatoires à Honshu en 10 jours avant de parcourir le chemin retour jusqu'à Tokyo.

Ce véritable challenge, créé en 2015, change d'itinéraire tous les ans, pour le plus grand plaisir des légions de cyclistes étrangers qui reviennent chaque année y participer. Des événements similaires ont lieu dans tout le Japon, organisés par des associations ou groupes locaux, alors n'hésitez pas à les contacter pour participer.

 

Le VTT est indispensable sur ce type de terrain

 

Matériel et équipement indispensable

Être bien équipé est la clé d'un voyage réussi et confortable. Munissez-vous d'un pantalon imperméable et d'un haut de rechange pour quand vous n'êtes pas en selle. Il est peu probable que l'on vous vole votre vélo au Japon, mais achetez quand même un bon antivol au cas où. En été, le soleil brille fort, alors veillez à toujours avoir de l'eau sur vous pour éviter la déshydratation, ainsi qu'une paire de lunettes de soleil. Une trousse de premiers secours complète, une bonne paire de chaussures résistantes et un chargeur pour vos appareils électroniques sont également des indispensables. Étonnamment, le port du casque n'est pas obligatoire au Japon pour les personnes de plus de 13 ans. Toutefois, nous vous conseillons d'en porter un.

En raison du relief, il est préférable de vous équiper d'un vélo plus léger et doté d'un petit ratio pour affronter plus facilement les dénivelés. Pour votre sécurité, veillez à ce que votre vélo soit équipé de lumières et réflecteurs de bonne qualité. Ils vous seront particulièrement utiles dans les nombreux tunnels de montagne que vous devrez traverser, notamment à Hokkaido. Avoir une sonnette sur son vélo est également obligatoire en vertu de la loi japonaise.

Tous les magasins de proximité disposent d'une connexion Wi-Fi gratuite, donc vous ne serez jamais trop coupé du monde extérieur. Vous pouvez également louer un pocket Wi-Fi (routeur de poche) à votre arrivée à l'aéroport si vous le jugez nécessaire.

Enfin, munissez-vous d'une carte papier afin de ne pas vous égarer quand vous n'avez pas accès à Internet. De plus, c'est un accessoire très pratique pour demander facilement aux habitants de vous indiquer votre chemin. En outre, les autres cyclistes sont une excellente source d'information non seulement pour vous guider, mais également pour prodiguer de nombreux conseils d'initiés.

 

Veillez à toujours avoir une trousse de réparation avec vous

 

Réparations et détente

L'un des grands avantages du voyage à vélo est le fait de pouvoir s'arrêter quand on veut pour dîner dans un restaurant local afin de goûter aux spécialités de la région et interagir avec les propriétaires et les clients qui rencontrent rarement des étrangers. Dans la campagne japonaise, très peu de personnes maîtrisent l'anglais, alors apprenez quelques phrases élémentaires de japonais pour vous aider. Quand vous n'avez pas le temps de faire une longue pause, les magasins de proximité proposent des en-cas sur le pouce savoureux et à bas prix. Vous en trouverez dans la majorité des villes.

Pour vos nuits, vous pouvez décider de loger dans des auberges japonaises traditionnelles (ryokan), des hôtels, des hébergements Airbnb ou même de planter votre tente sous les étoiles. Dans ce cas, veillez à ramasser vos ordures avant de partir. À Hokkaido, vous trouverez une forme d'hébergement très bon marché exclusive à l'île appelée Rider Houses. Il s'agit de logements basiques uniquement destinés aux cyclistes. Toutefois, veuillez noter qu'ils ne sont pas ouverts pendant l'hiver.

Si par malheur vous avez un problème avec votre vélo ou que vous devez effectuer des réparations, faites appel, dans la mesure du possible, à des services locaux pour vous fournir assistance. Comme c'est chose impossible dans les zones plus reculées, examinez régulièrement votre vélo à la recherche de signes d'usure. Si votre budget le permet, vous pouvez voyager accompagné d'une voiture de soutien avec un mécanicien spécialisé qui veille sur vous.

 

Les excursions guidées à vélo, un bon moyen de socialiser si vous êtes en solo

 

Conseils additionnels

Si vous devez embarquer votre vélo à bord d'un bus ou d'un train, rangez-le dans un sac Rinko, disponible dans tous les magasins de vélo au Japon pour environ 5000 yens. Évitez de prendre le train pendant les heures de pointe, car il n'y aura pas assez de place pour poser vos bagages. Vous pouvez monter directement à bord des ferrys avec votre vélo, sans le ranger dans un sac. Il est possible de louer un vélo (rentasaikuru) dans les lieux très touristiques. La location est très simple, il vous suffit de fournir une pièce d'identité valide, comme votre passeport ou votre carte d'identité. En général, le personnel de ces agences publiques ou privées maîtrise un minimum l'anglais, surtout dans les grandes villes comme Tokyo ou Osaka.

Si vous êtes encore un peu anxieux à l'idée de partir à l'aventure en vélo, bon nombre d'entreprises proposent des excursions guidées à travers les principales îles du Japon. Quel que soit votre mode de voyage, votre séjour au Japon sera un moment inoubliable.

 

À voir aussi : Faire du vélo au Japon 

Vous aimerez aussi…

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages