Interview 02 Mike Douglas

PORTRAIT

MIKE DOUGLAS

Profession : Skieur professionnel, réalisateur, producteur d'événements et concepteur de produits.
Réalisations Palmarès : Ancien skieur de l'équipe canadienne de ski (ski acrobatique, bosses).

Mike Douglas a rejoint l'équipe junior canadienne de ski de bosses avant de s'essayer à un nouveau type de ski. Il a popularisé le ski acrobatique et a même participé à la création des premiers skis à double spatule. Connu comme le « parrain du freeski », il a beaucoup contribué au développement de concours de ski acrobatique tels que le half-pipe, le slopestyle et le big air. Il travaille aujourd'hui comme cinéaste et possède sa propre société de production de films.

Réside à : Whistler-Blackcomb, Colombie-Britannique, Canada

Qu'est-ce qui vous plaît au Japon ?

Si je devais établir une liste des choses que j'aime le plus au Japon, je mettrais la NEIGE en numéro un. Le Japon est l'un des endroits les plus enneigés de la planète. Entre la mi-décembre et la mi-mars, les vents froids soufflent au large de la Sibérie, se chargent d'humidité en traversant la mer du Japon, puis viennent heurter les flancs montagneux quand ils entrent dans le pays, entraînant des chutes de neige non-stop constantes. Et si vous adorez la poudreuse, vous aurez du mal à trouver un endroit sur Terre mieux que le Japon.

Ce qui rend le ski en forêt impressionnant au Japon, ce sont les forêts de bouleaux. Les arbres étant sont tout simplement parfaitement espacés pour skier, vous pouvez dévaler ces de vastes pentes de poudreuse forestières à travers la forêt et à ciel ouvert couvertes de poudreuse et il n'y a rien de comparable sur Terre.— un endroit vraiment unique sur la planète à ne pas manquer !

La deuxième chose que j'adore plus que tout au Japon, c'est la cuisine. À mon sens, aucun autre pays au monde n'a une cuisine aussi délicieuse que le Japon. Tous les plats proposés sont vraiment savoureux, sains et il y a beaucoup de choix. Et tous les gens à qui je pose la question s'exclament : « Oh ! J'adore la cuisine japonaise au Japon ! » Un autre aspect que j'affectionne beaucoup, c'est la culture des onsen. Après une journée sur les pistes, rien de tel que les onsen pour retrouver la forme. Vous skiez toute la journée, vous dînez, puis vous allez à l'onsen pour vous détendre et récupérer. En plus, les onsen ne sont pas réservés exclusivement à une région spécifique du Japon tous situés dans une même région, ou dans certaines telle ou telle stations de ski — on les trouve partout au Japon. Il n'y a rien de mieux que de séjourner dans un joli ryokan et d'aller se détendre dans l'onsen à la fin de la journée pour repartir de plus belle le lendemain. C'est vraiment quelque chose d'unique et de spécial. de spécial et unique en son genre.

Selon vous, quelle a été votre expérience de skieur la plus mémorable, parmi toutes celles vécues au Japon ?

Franchement, je ne pense pas pouvoir choisir un seul séjour en particulier, mais une chose est certaine : au Japon, la qualité est toujours au rendez-vous. Chaque fois que j'y suis allé, j'ai toujours eu de la poudreuse. J'ai toujours profité de bonnes conditions de ski.

Quel est votre message voulez-vous dire aux pour les personnes qui envisagent de partir skier en séjour de sports d'hiver au Japon ?

Je suis plutôt surpris que le Japon ne soit pas encore aussi populaire qu'il devrait l'être. Beaucoup d'étrangers séjournent dans des endroits comme Niseko ou Hakuba, mais le Japon compte bien plus d'endroits dignes d'intérêt. Il existe 400 domaines skiables du nord au sud. J'ai eu la chance de découvrir au moins 60 domaines. J'ai skié du nord au sud, et partout j'ai passé un bon séjour. Franchement, j'ai toujours adoré skier au Japon, partout où je suis allé. Il y a plein d'endroits à découvrir, plein de choses à apprendre. Chaque fois que je reviens au Japon, je remarque toutes les nuances culturelles entre les préfectures. J'ai hâte d'y retourner.

AUTRES INTERVIEWS