Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

SG045_6 SG045_6

GUIDE Guide d'escalade du mont Fuji

Comment escalader le mont Fuji, le sommet le plus célèbre du Japon

Culminant à 3776 mètres, le mont Fuji est un symbole universel du Japon et un véritable emblème spirituel pour ses habitants. Malgré sa taille, le mont Fuji est escaladé par 300 000 grimpeurs tous les ans, y compris de nombreux débutants. Bien qu'il ne soit aucunement nécessaire d'être un alpiniste expérimenté pour escalader ce site du patrimoine mondial de l'UNESCO, vous devez être en bonne santé et correctement préparé avant votre excursion.

À ne pas manquer

  • Voir le lever de soleil depuis le sommet aux côtés de quelques milliers d'autres randonneurs
  • Randonner sur le bord du cratère au sommet
  • Acheter un bâton de marche à faire tamponner au cours de votre ascension – un excellent souvenir

Quand escalader le mont Fuji

Le mont Fuji est ouvert aux randonneurs du 1er juillet au 31 août, et la haute saison dure de fin juillet à fin août. Les sentiers sont particulièrement encombrés entre le 5 et le 15 août, et il est possible qu'ils soient fermés en cas de pluie ou de vent. Veillez donc à fixer le jour de votre ascension au bon moment.

De nombreux randonneurs choisissent une excursion de deux jours, en se reposant dans un refuge situé à mi-chemin du sommet avant de poursuivre leur ascension tôt le lendemain matin. Ce choix vous permet d'être dans les temps pour un lever de soleil pittoresque.

Faites preuve de prudence lorsque vous marchez dans l'obscurité, car il y a parfois des accidents. Les débutants peuvent aussi choisir de lancer leur ascension en plein jour, lorsque cela est plus sûr, qu'il fait plus chaud et qu'il y a moins de monde.

Les conditions météo sur le mont Fuji

Le temps peut changer de manière drastique pendant la randonnée, et les orages sont chose fréquente en milieu d'après-midi. Même au beau milieu de l'été, la température au sommet oscille entre 5 et 8 °C. Prévoyez donc plusieurs couches de vêtements chauds pour vous prémunir du froid.

Sécurité et organisation

Faire de la randonnée dans l'obscurité exige des précautions supplémentaires. Une organisation soignée, de l'équipement adapté et une préparation mentale sont la clé pour escalader la montagne en toute sécurité. Si vous passez la nuit sur la montagne, veillez à réserver votre refuge à l'avance, car les logements se remplissent vite pendant la haute saison.

N'oubliez pas qu'à de hautes altitudes, l'air contient un niveau d'oxygène inférieur, ce qui peut vous rendre sujet à des étourdissements et à de la fatigue. Passer une nuit sur la montagne permettra à votre corps de s'acclimater à la haute altitude. Le mal des montagnes est une chose courante sur le mont Fuji. Par conséquent, effectuez des recherches sur la manière de le prévenir . Assurez-vous de connaître vos limites et sachez quand rebrousser chemin si jamais vous vous sentez mal. Il est particulièrement important de grimper à son rythme, de rester hydraté et d'avoir assez de nourriture pour toute la durée de l'excursion.

Ce qu'il faut apporter

Équipez-vous de chaussures de randonnées adaptées, d'un bonnet, de gants, de vêtements imperméables, d'un blouson, de sous-vêtements à séchage rapide, d'une lampe frontale, de sacs-poubelle, d'un bâton de marche, de nourriture et d'argent liquide. Prévoyez de boire au moins deux litres d'eau.

Installations sur place

Les refuges sur le sentier de randonnée sont pourvus d'eau et d'autres équipements, comme des bâtons de marche et des encas. Si vous passez la nuit dans l'un de ces refuges, sachez qu'il n'y a pas d'eau courante et que les toilettes n'ont pas de raccord de plomberie. Malgré la haute altitude et l'absence d'aménagements de base, vous trouverez un bureau de poste au sommet du mont Fuji (le Fujisan-cho Post Office). Vous pourrez envoyer des cartes postales avec le cachet de la poste du sommet de la montagne.

Sentiers du mont Fuji

Le mont Fuji peut être escaladé en empruntant l'un des quatre sentiers, le plus populaire étant le sentier Yoshida sur le flanc nord du côté de la préfecture de Yamanashi . La montagne est divisée en dix « stations », et chaque sentier commence à partir de sa 5e station respective.

Choisir un sentier : le sentier Yoshida

Le sentier Yoshida sur le flanc nord de la montagne où se trouve la préfecture de Yamanashi est le sentier de randonnée du Fuji le plus populaire et le plus accessible, son point de départ étant desservi par des bus directs depuis Tokyo. Ainsi, ce sentier est pourvu du plus grand nombre de refuges et d'infrastructures. Prévoyez 6 h pour l'ascension et un peu plus de 3 h pour la descente qui s'effectue en empruntant un autre chemin. Ce sentier est fréquemment utilisé pour observer le superbe lever de soleil depuis le sommet. En conséquence, il se parcourt souvent en deux fois, en passant la nuit à la 7e ou à la 8e station.

Comme le sentier Yoshida est le plus populaire, il peut être très fréquenté pendant la haute saison, surtout pendant les week-ends et les jours fériés. La foule peut bloquer le chemin et vous empêcher de marcher à votre rythme.

Choisir un sentier : le sentier Fujinomiya

Le sentier Fujinomiya est plus court que le sentier Yoshida , mais plus escarpé et plus difficile. Il n'y a pas de sentier de descente séparé, vous devrez donc reprendre le même chemin en sens inverse au retour. L'ascension dure environ 5 h et la descente un peu plus de 2 h 30.

Choisir un sentier : autres sentiers

Le sentier Subashiri , sur le flanc oriental de la montagne, présente un chemin moins fréquenté, mais avec moins de refuges et d'infrastructures. Il fusionne avec le sentier Yoshida près de la 8e station. De même, le sentier Gotemba débute plusieurs centaines de mètres avant les autres, ce qui en fait le plus long itinéraire, d'une durée de 7 h ou plus. Sachez que ce sentier dispose de quelques refuges près des 7e et 8e stations.

Faire de la randonnée sur le bord du cratère

Les randonneurs expérimentés peuvent profiter d'une étape supplémentaire lors de leur excursion en faisant le tour du cratère du mont Fuji. Cette randonnée dure environ 1 h 30, et c'est une bonne manière de profiter d'un panorama à 360 degrés du Japon.

Les hébergements sur place

Il existe de nombreux hébergements près du lac Kawaguchi , facilement accessibles en bus depuis la 5e station du sentier Yoshida . Si votre emploi du temps le permet, songez à passer du temps près du lac et dans la région des cinq lacs du mont Fuji  (les Fujigoko), connue pour son panorama idyllique et ses sources chaudes relaxantes. Vous baigner dans l'un de ces onsen est un excellent moyen de soulager vos jambes après une randonnée épuisante.

Si vous préférez repartir rapidement en ville, vous pouvez renoncer aux possibilités d'hébergement et opter pour le shinkansen ou le bus pour rentrer à Tokyo.

Comment s'y rendre

Bien qu'il existe de nombreux moyens de se rendre au mont Fuji, la méthode la plus pratique pour les randonneurs en provenance de Tokyo est le service de bus au départ de la gare de Shinjuku jusqu'à la 5e station du sentier Yoshida . Ce trajet dure environ 2 h 30. Sachez que ce service de bus est uniquement disponible pendant la saison de randonnée.

Si vous avez l'intention de passer du temps dans la région avant votre randonnée, le shinkansen dessert de nombreuses destinations à Shizuoka au départ de Tokyo, Osaka, Nagoya et Kyoto. La gare de Shin-Fuji est une plateforme de correspondance majeure pour les randonnées sur le mont Fuji partant du flanc sud de Shizuoka.

Pour accéder au flanc nord de la préfecture de Yamanashi , l'accès s'effectue via la Chuo Line reliant Tokyo et Matsumoto, dans la préfecture de Nagano . La gare de Kawaguchiko est l'escale principale pour les randonneurs et nécessite un changement à la gare d'Otsuki sur la Chuo Line.

Voyages organisés sur le mont Fuji

Pour les randonneurs débutants ou ceux qui préfèrent ne pas devoir tout organiser, envisagez d'escalader le mont Fuji en faisant appel à une agence de voyages. Ces voyagistes peuvent organiser une prise en charge à votre hôtel à Tokyo, arranger le trajet en bus, prévoir des guides et des repas, vous réserver un refuge, etc. Si vous voulez vous assurer que la partie la plus éprouvante de l'expérience soit bien l'ascension du mont Fuji en elle-même, laissez le reste aux experts.

Mots-clés

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages