Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

MARCHER L’éco-randonnée

Quand les petits pas du randonneur deviennent de grands pas pour l’environnement.

 

Au Japon, randonner devient une expérience sensorielle et un déclencheur de bien-être. C’est tout l’esprit du shinrinyoku, une idée japonaise qui a conquis le monde : celle du bain de forêt, ou comment marcher en éveillant tous ses sens à l’environnement forestier. Les bruits, les parfums, les couleurs, tout devient alors matière à une randonnée apaisante. Soixante-deux zones de randonnée sont officiellement classées « routes thérapeutiques » au Japon, d’Okutama (Tokyo) au mont Ontake (Alpes Japonaises) en passant par le plateau de Tengu (Préf. de Kochi).

 

On y trouve parfois un spectacle rare, celui de la mousse tapissant les sous-bois. Il en existe près de 2 000 espèces au Japon, et si certaines ont rendu célèbre le Kokedera (temple des mousses) de Kyoto, bien d’autres sont un plaisir pour les randonneurs. Les forêts de mousses de Shirakoma (Préf. de Nagano), du Daisetsuzan (Hokkaido) et de Yakushima (entre les îles de Kyushu et d’Okinawa) sont les plus prisées. Les amateurs vous diront qu’elles se visitent après la pluie, qui ravive leur éclat, et une loupe à la main, pour les admirer de près.

 

Pour réduire l’impact sur le milieu et s’enrichir, de nombreux guides locaux enseignent aux marcheurs l’intimité avec l’écosystème. Les éco-randonnées sont à la fois des marches d’observation, des moments d’échange et une sensibilisation à la conservation. De nuit, l’expérience est inoubliable. Une excellente manière d’arpenter le mont Norikura, à côté de Takayama, où des éco-guides font découvrir des zones protégées et des végétaux rares.

 

Barouder plus vert

 

En sécurité 

Respecter le milieu, c’est avant tout se renseigner sur l’itinéraire choisi et vérifier les conditions météo. Dans le sac à dos : lampe, trousse de santé, couteau suisse, carte, anti-moustiques.

Le petit + : accrocher une clochette à son sac à dos pour se signaler aux animaux.

 

Sans laisser de traces

Un simple déchet peut avoir un impact énorme sur un environnement naturel. Pour l’épargner au mieux, on enterre ce qui est biodégradable.

Le petit + : rapporter les déchets trouvés dans la nature, votre randonnée aura ainsi un impact positif !

 

Suivez le guide

Les itinéraires balisés préservent les écosystèmes qui bordent les chemins de randonnée. En les respectant, on garantit une randonnée durable et on évite de déranger les animaux du voisinage.

Le petit +  : utiliser une application de randonnée.

 

Pause responsable

Pour pique-niquer en diminuant son empreinte, on privilégie les accessoires recyclables ou réutilisables (gourde, vaisselle à laver).

Le petit + : se fournir en aliments locaux trouvés dans les villages alentour.

 


Photographie

Haut : Forêt de mousses entourant l'étang de Shirakoma (Préf. de Nagano)

 

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages