Utilisez le icônes sur les pages à ajouter aux favoris

Vous préparez un voyage au Japon ?

Partagez vos photos de voyage avec nous en ajoutant à vos photos le hashtag #visitjapanjp

Ma préférence

PÉDALER Le Japon à vélo

Le Japon à vélo,  c’est 0 % carbone et 100 % découverte.

 

Au Japon, la bicyclette, c’est sacré ! Sa culture du deux-roues en fait un territoire idéal pour pédaler : pistes cyclables nombreuses (ville et campagne), politesse et bienveillance sur les routes…, et il y aura sûrement une bonne âme pour vous aider à changer une chambre à air ! Le Japon à vélo, c’est aussi l’occasion de découvertes privilégiées. On voyage au plus près de l’environnement, et on emprunte des itinéraires réservés, pour déboucher sur des sites secrets et oubliés. Sur la route, dans les auberges locales, les rencontres sont mémorables.

 

Le vélo électrique ouvre de nouvelles perspectives au cyclotourisme, et la tendance est aux circuits en e-bike, guidés par des locaux ou des cartes GPS. L’un d’eux fait une boucle dans le parc national de Fuji-Hakone-Izu, tandis que plusieurs écotours sillonnent celui de Shiretoko (Hokkaido). Des pèlerins d’un genre nouveau pédalent même sur les chemins sacrés du mont Ontake (vallée de Kiso) !

 

A proximité des grandes villes, de nouvelles cycloroutes ouvrent régulièrement pour les touristes. Grandiose, la Shimanami Kaido relie les îles disposées sur la mer intérieure de Seto tels des pas de jardin japonais, entre Onomichi (Hiroshima) et Shikoku. Au nord-est de Kyoto, on longe à vélo le plus grand lac du Japon, le Biwa. Et, accessible depuis Tokyo, la récente Tsukuba-Kasumigaura Ring Ring Road traverse les rizières d’Ibaraki, le majestueux mont Tsukuba à l’horizon.

 

 

 

Pense-bête pour cycliste malin

 

Sécurité

Au Japon, on roule à gauche ! Respecter le code de la route et allumer ses phares de nuit. Port du casque fortement recommandé. Et pas de parapluie ou de téléphone pendant que l’on pédale ! 

 

Cyclo-train

Les wagons B.B.Base (2018) sont réservés aux cyclistes ! Larges emplacements pour les deux-roues à bord. 4 lignes régulières entre Tokyo (Ryogoku) et Chiba + quelques lignes saisonnières. Les week-ends et jours fériés.

 

Location

Possible un peu partout au Japon, parfois dans les gares au départ des cycloroutes.

En ville, nombreuses locations en libre-service, par exemple avec les réseaux Cogicogi et Docomo à Tokyo.

 

Achat

Privilégier les vélos d’occasion ou reconditionnés ! Se renseigner auprès des Sylver Jinzai Center de région, gérés par des seniors

Sylver Jinzai Center (uniquement en japonais)

Pour un simple séjour, l’enregistrement du deux-roues n’est pas obligatoire.

 

Parking

Un vélo en ville mal garé, c’est l’amende assurée. Repérer les parkings aux alentours des gares et centres commerciaux, certains sont gratuits. En campagne, un vélo attaché à une barrière est facilement toléré.

 

Transports

Possibilité d’apporter son propre deux-roues (renseignements auprès des compagnies aériennes ou transporteurs privés). Dans les trains, démonter la roue avant ou plier le vélo, et ranger le tout dans une housse (appelée rinkô bukuro).

 


Crédits photographiques

Haut : Un train de la ligne San’in, le long de la Mer du Japon. ©️Tsukuba-Kasumigaura Ring-Ring Road

Bas : La mer Intérieure de Seto, traversée par la Shimanami Kaido

Please Choose Your Language

Browse the JNTO site in one of multiple languages